Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Manifestations à caractère religieux : Ce qu’il faut comprendre de la suspension

Manifestations à caractère religieux : Ce qu’il faut comprendre de la suspension

Le gouvernement au cours du Conseil des ministres du mercredi 2 septembre, a pris de nombreuses mesures pour limiter la recrudescence des cas positifs au Covid-19. Au nombre de ces mesures, la suspension des manifestations à caractère religieux. La décision amène beaucoup à se demander si cela est synonyme de la fermeture des lieux de culte. Mais, « non » a répondu le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji, lors dune conférence de presse conjointement animée avec le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin, le jeudi 2 septembre à Cotonou. S’il a reconnu que par le passé, le gouvernement est allé jusqu’à ce niveau, « c’est parce qu’on ne maitrisait pas encore la pandémie ». Mais à l’étape actuelle, « on commence à la connaitre », a-t-il déclaré. Pour le secrétaire général adjoint du gouvernement, il ne sera pas utile d’en arriver-là encore. Car justifie-t-il, « entretenir la foi pour les gens vaut autant que d’aller à l’école, que de bénéficier des soins de santé de qualité ». Ce qui est visé, précise Wilfried Léandre Houngbedji, ce sont les manifestations publiques qui rassemblent du monde. « Si vous allez organiser un pèlerinage avec 10 000 personnes, 20 000 personnes et vous savez très bien que vous ne pouvez pas vérifier la disponibilité du pass vaccinal pour chacune de ces personnes, cela rentre dans la catégorie des manifestations religieuses », a-t-il expliqué. Il a fait savoir que les responsables des lieux de culte sont assez outillés et assez responsables pour veiller à ce que les gestes barrières soient respectés. Par ailleurs, il les a invités à sensibiliser leurs fidèles à la nécessité de se faire vacciner. « Cela ne ferait que renforcer l’immunité de ces fidèles mais aussi leur permettrait de pouvoir tenir régulièrement leur rencontre », a-t-il indiqué. Aussi, a-t-il exhorté les responsables religieux ainsi que l’ensemble des responsables au Bénin à sensibiliser leurs fidèles, leur cible à la nécessité de faire vacciner.

Par Raymond FALADE

Laisser un commentaire

Top