Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Meurtre racial de George Floyd : Les Journalistes culturels d’Afrique en Réseau condamnent un « acte ignoble » et apportent leur soutien

Meurtre racial de George Floyd : Les Journalistes culturels d’Afrique en Réseau condamnent un « acte ignoble » et apportent leur soutien

Les indignations et condamnations s’enchaînent après le meurtre racial de George Floyd par un policier blanc aux États-Unis, lundi 25 mai 2020. Au nom de leur président, Fortuné Sossa, les Journalistes culturels d’Afrique en réseau (Jocar) se solidarisent de “l’élan mondial d’indignation” et encouragent “toutes les actions responsables et légitimes qu’entreprendrons les élus noirs américains, tout citoyen consciencieux ainsi que le mouvement « Black Lives Matter » à l’effet de mettre fin à ces actes racistes à répétition”.

 

Communiqué de presse

C’est avec le cœur aussi dévasté de chagrin qu’animé d’une juste révolte que les Journalistes Culturels d’Afrique en Réseau (JOCAR) ont vécu l’assassinat de George FLOYD, citoyen américain âgé de 46 ans, par un policier compatriote, le 25 mai 2020 dans l’Etat du Minnesota aux Etats-Unis d’Amérique.

Les Journalistes Culturels d’Afrique en Réseau ne comprennent pas que malgré l’abolition de l’esclavage au pays de l’Oncle Sam le 18 décembre 1865 et l’extinction officielle de la ségrégation raciale le 2 juillet 1964, qu’un dépositaire du pouvoir et de la sécurité, puisse prendre du plaisir à torturer puis à froidement exécuter, son compatriote d’ascendance dite afro-américaine.

Comment peut-on, dans l’illégalité totale, au mépris de toutes règles juridiques, légales, voire, de toute considération humaine et humanitaire, présumer du destin d’un homme, fut-il soupçonné du menu larcin qui lui est reproché, pour l’étrangler froidement, lentement, dans l’ignorance totale de son agonie et de la protestation des quelques témoins de cette scène de crime ?

Mais ceci n’est possible que parce qu’il s’agit d’une habitude prise depuis toujours sur ce pays dit de la liberté, (liberté de quelques privilégiés contre celle de tous les autres), comme un péché originel qu’il ne suffira plus seulement de dénoncer. Encore. Et encore.

Les Journalistes Culturels d’Afrique en Réseau ne supporteront pas cette mort inique et insoutenable.

C’est pourquoi, en tant que panafricanistes et citoyens du monde, épris de paix et de justice, et par respect de la vie humaine, nous, Journalistes Culturels d’Afrique en Réseau, condamnons, avec la dernière énergie, cet acte ignoble qui a conduit à la mort de George FLOYD. Nous nous solidarisons à l’élan mondial d’indignation. Nous encourageons toutes les actions responsables et légitimes qu’entreprendrons les élus noirs américains, tout citoyen consciencieux ainsi que le mouvement « Black Lives Matter » à l’effet de mettre fin à ces actes racistes à répétition.

Les Journalistes Culturels d’Afrique en Réseau rendent hommage à George FLOYD, un homme « gentil et généreux » comme l’ont décrit ses proches.

Que Dieu accueille le citoyen américain George FLOYD en son paradis.

 

Fait à Cotonou le 2 Juin 2020

Pour JOCAR, le Président

Fortuné SOSSA

Laisser un commentaire

Top