Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ministre Benjamin Hounkpatin : « La flambée du nombre de cas n’a rien à voir aux élections »

Ministre Benjamin Hounkpatin : « La flambée du nombre de cas n’a rien à voir aux élections »

Face à la pandémie liée à la Covid-19, le gouvernement béninois ne baisse pas les bras. Reçu ce dimanche 5 juillet 2020 sur une émission intitulée “Covid-19 au Bénin : Où en sommes-nous ?”, le ministre de la Santé Benjamin HOUNKPATIN est revenu sur les mesures prises pour la maîtrise de la croissance du nombre de cas enregistrés à la date d’aujourd’hui.

Armand D.

Où en sommes-nous dans cette lutte contre la Covid-19 ? Le ministre Benjamin HOUNKPATIN était à la télévision nationale pour apporter un peu plus de lumière sur cette situation de crise sanitaire qui secoue le Bénin depuis le mois de février dernier. A la question de savoir s’il fallait craindre le pire, le ministre Benjamin HOUNKPATIN pense qu’on peut craindre le pire si les gestes barrières ne sont pas scrupuleusement respectées. *Le port systématiquement du masque en tous lieux, le lavage obligatoire des mains, la distanciation sociale* sont importants. Il rassure que l’évaluation de ces mesures se fait de façon régulière au sein du comité de riposte mis en place à cet effet. Le ministre de la Santé réitère par ailleurs que cette phase de croissance était attendue pour connaître le pic avant de connaître la décroissance. En ce qui est de la situation au plan national, le ministre Benjamin HOUNKPATIN affirme que nous avons de plus en plus de cas graves et de plus en plus, nous assistons à des transmissions communautaires.

“La flambée du nombre de cas n’a rien avoir aux élections.”

À la rumeur qui dit que la tenue des élections communales est à la base de la croissance du nombre de cas, le ministre Benjamin HOUNKPATIN oppose un Non catégorique. Les raisons sont plutôt liées à la période d’hivernage que traverse le Bénin depuis le mois de Juin dernier. Pour le ministre HOUNKPATIN, ce rôle de la fraîcheur est le premier vecteur à considérer. “Pour l’instant, la situation est sous contrôle” rassure le ministre de la Santé. Pour arriver à bout de cette lutte, les élus locaux sont mis à contribution. Leur implication est importante afin d’arriver à convaincre leurs administrés au respect des gestes barrières. Il préconise à toute personne qui développe un des symptômes, à se rendre directement sur les sites de dépistage pour une prise en charge rapide. “Seule manière non seulement d’éviter d’autres contaminations mais surtout d’éviter le pire” conclut-il.

Laisser un commentaire

Top