Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ministre Mahougnon Kakpo : « Même si un enseignant n’est pas dépisté, il peut aller en classe »

Ministre Mahougnon Kakpo : « Même si un enseignant n’est pas dépisté, il peut aller en classe »

Au Collège d’enseignement général de Pahou où il s’est rendu le lundi 11 mai dans le cadre de la reprise des classes, le ministre Mahougnon Kakpo, de l’Enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, a rassuré les parents d’élève quant aux dispositions (sanitaires) prises par le gouvernement. Les examens de fin d’année seront organisés et l’année scolaire sera sauvée, a-t-il indiqué. Voici sa déclaration :

« Les parents d’élèves de même que les élèves n’ont aucune inquiétude à avoir parce que le Gouvernement a pris toutes les dispositions pour que tout puisse bien se passer. Les mesures prises ont été sérieusement étudiées et cela fait son effet.

Par rapport aux enseignants, le Gouvernement a mis en place le processus de dépistage. Mais le dépistage des enseignants n’est pas du tout une obligation avant la reprise des cours. C’est une mesure supplémentaire que le Gouvernement a ajoutée pour que nous soyons rassurés. Ce dépistage des enseignants va se faire de manière progressive.

Je voudrais rassurer les parents d’élèves et les élèves que même si un enseignant n’est pas dépisté, il peut aller en classe. Parce que si les mesures de distanciation, de port obligatoire de masque et de lavage des mains sont respectées, il n’y aura aucune inquiétude. Que les parents d’élèves soient rassurés, l’école a repris et nous allons sauver notre année scolaire.

Les examens de fin d’années auront, bel et bien, lieu. Ceux qui doivent s’en charger sont à pied d’œuvre pour que nous ayons une année parfaite. Que les uns et les autres se rassurent, le Gouvernement travaille pour la Nation. »

 

 

Laisser un commentaire

Top