Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Mise en œuvre du Pag à Cotonou : Adjagboni révèle les acquis du 11e arrondissement

Mise en œuvre du Pag à Cotonou : Adjagboni révèle les acquis du 11e arrondissement

Impact du Programme d’action du gouvernement (Pag) sur les populations de Cotonou et particulièrement sur les filles et fils du 11ème arrondissement. C’est ce qu’a voulu faire ressortir le Deuxième adjoint au maire de la capitale économique, Gatien Adjagboni à travers une causerie-débat qui s’est tenue dimanche 24 janvier à la grande salle Majestic de Cadjèhoun.

Par Raymond FALADE et S. B. AGBON

Il ne s’agit pas d’une campagne électorale. L’élu municipal du 11ème arrondissement entend communiquer la bonne information à ses mandants tout en leur donnant la parole pour avoir non seulement leurs avis sur ce qui a été fait mais aussi recueillir leurs doléances.

En effet, après cinq ans de mis en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag), un bilan s’impose. C’est d’ailleurs dans cette optique que le chantre de la Rupture, le président Patrice Talon a fait le tour des 77 communes pour rendre compte de sa gestion à la population. Et comme pour emboîter le pas au chef de l’Eta, l’élu du parti Union progressiste Gatien Adjagboni a réuni les populations du 11ème arrondissement de Cotonou pour ensemble discuter de l’impact de cet ambitieux programme du gouvernement de la Rupture dans leur localité. Plus de 500 personnes ont investi la majestueuse salle de Majestic à Cadjehoun pour la circonstance. Le deuxième adjoint au maire de Cotonou a bénéficié du soutien de plusieurs personnalités de sa formation politique Up, dont l’honorable Orden Alladatin, Patrice Nobimè Agbodranfo, Joseph Gnonlonfoun ainsi que des cadres responsables des différents projets initiés par le gouvernement.

Pour mieux expliquer les grandes réalisations du Programme d’action du gouvernement aux filles et fils du 11ème arrondissement de Cotonou, l’initiateur de la causerie débat Gatien Adjagboni a fait appel aux techniciens des différents secteurs. A travers un panel, point central de l’événement dirigé avec professionnalisme par le journalisme Serge Ayaka, le directeur général de la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Grand Nokoué (Sgds-Gn) Valéry Lawson, le directeur opérationnel de Sgds-Gn Mesmin Yehou, François Adomadjè, directeur de l’asphaltage et le directeur général du Fonds national de la microfinance ont expliqué à l’assistance les grandes réalisations du gouvernement du président Talon dans le 11ème arrondissement de Cotonou. Selon les panélistes, le 11ème arrondissement a bénéficié à l’instar des autres arrondissements de Cotonou et du Bénin entier, des infrastructures routières avec l’asphaltage des voies de la localité, le micro crédit pour les femmes, l’assainissement des quartiers avec le projet de collecte gratuite des déchets solides ménagers ainsi que la disponibilité de l’énergie en quantité et en qualité. Ces différents projets ont permis également de créer des emplois directs et indirects dont les filles et fils de la localité en sont bénéficiaires.

Engouement

Le Dg de la Sgds-Gn Valéry Lawson, a ainsi expliqué que des PME ont été recrutées pour le ramassage systématique des déchets de maison en maison. Il a avoué que le service a généré beaucoup de plaintes au départ, de plus en plus réduites vu que le service s’améliore désormais bien. Pour le ramassage qui se déroule deux fois par semaine, il a indiqué que chaque PME a son plan, et que les jours ne sont pas les mêmes d’une zone à une autre. Vu le grand monde mobilisé par Gatien Adjagboni, il a profité pour enseigner les bonnes pratiques/attitudes à avoir : avoir des poubelles adéquates et non mettre les déchets dans les sachets que répandent le bétail ; que les ménages sortent les déchets les jours indiqués ; garder déchets que les collecteurs passeront chercher et non les déverser dans les caniveaux.

De son côté, le Dg ‘’Asphaltage’’ a fait comprendre aux populations du 11e arrondissement que ce projet concernait au départ 9 villes au départ, avec 650 km de route projetés à réaliser pour un montant d’environ 950 milliards F. Dans le cadre de ce projet phare du gouvernement, des équipements de sécurité (signalisation, lampadaires solaires) et d’embellissement (espace vert et plantation d’arbres estimés à plus de 32 mille arbres plantés) ont été réalisés. Au niveau du 11ème arrondissement, 4 rues ont été déjà aménagées. Il a cité à titre illustratif, les rues passant devant la Bourse du travail, l’échangeur Houéyiho-Agontinkon, et la route devant la prison civile de Cotonou. Tout cela vaut près de 22 milliards d’investissement dans le 11ème arrondissement. « Le projet Asphaltage n’est pas isolé. Il est relié au projet Assainissement pluvial de Cotonou », a déclaré François Adomadjè, directeur de l’asphaltage. Et de conclure qu’en matière d’entretien desdits ouvrages, le curage des caniveaux est pris en compte, l’éclairage solaire (garantie 10 ans par l’entreprise fournisseur, en cas de défaillance l’entrepreneur répare les lampes) et un Programme de réhabilitation, de recyclage à la fin des dix ans (remplacement des batteries). « Rien ne se fait sans penser automatiquement à la question de l’entretien », a-t-il rassuré.

L’engouement suscité par l’initiative de Gatien Adjagboni, les nombreuses questions de compréhension et les apports des participants montrent bien que l’organisateur a vu juste. Le droit à l’information du public a été ainsi garanti.

Laisser un commentaire

Top