Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Mise en service de lignes électriques à Dangbo : Gbékô a la lumière (Talon honore une promesse de campagne)

Mise en service de lignes électriques à Dangbo : Gbékô a la lumière (Talon honore une promesse de campagne)

Sept villages sur les huit que compte l’arrondissement de Gbèkô dans la commune de Dangbo sont désormais sortis des ténèbres. Le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou à la tête d’une forte délégation de son département a procédé à la mise en service des lignes électriques le mardi 26 mars à Gbékô.

Par Sêmèvo B. AGBON

C’est une liesse populaire qui a accueilli le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou et sa délégation malgré le soleil brûlant. Au regard des nombreux projets d’électrification qui ont échoué dans cette localité de la commune de Dangbo, savoir qu’on dispose enfin de la lumière a rendu folles de joie les populations. Dans les allocutions délivrées, il est apparu plusieurs fois que l’électrification de cet arrondissement est la première promesse de Patrice Talon, alors candidat à la présidentielle de 2016, à l’honorable Agbodjèté, natif de la région, ont révélé le chef d’arrondissement, Nicolas Oussou et le maire Mathias Kouwanou. « Le président Talon est resté très attaché à ce projet. Il m’appelait régulièrement pour savoir où nous en étions, à quand l’inauguration. J’ai donc creusé pour savoir pourquoi cet engouement. Et j’ai su que c’était une promesse de campagne électorale. Patrice Talon est un homme de parole. Il mérite donc reconnaissance et ovations », a confirmé lui-même, le ministre Houssou. Et d’ajouter que compte tenu des potentialités (pêche, agriculture) de cette localité, « on ne peut pas ne pas amener l’électricité ici ». Le visage des villages Azowlissè, Seho, Agbanta, Gbékô, Dékangbo, Dankpo et Allawadan va donc changer, a-t-il prédit. Le visage des villages Azowlissè, Seho, Agbanta, Gbékô, Dékangbo, Dankpo et Allawadan va donc changer, a-t-il prédit.

Selon Jean-Francis Tchèkpo, directeur général de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’ouvrage (Aberme), l’aboutissement de ce projet est un défi relevé vu les difficultés qui l’ont jalonné, à savoir la traversée du fleuve Ouémé et l’implantation des poteaux électriques dans un sol hautement argileux. Selon les caractéristiques des ouvrages qu’il a données, 1300 ménages et 6500 populations sont impactés avec 60 lampadaires pour l’éclairage publique. Le réseau HTA pur (m) est de 18200, le réseau basse tension (m) 9800 et 1400 m linéaire de réseau. Le tout ayant coûté 885 millions Fcfa moins que prévu.

Le directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique, Laurent Tossou a appelé les populations à souscrire massivement à l’abonnement. C’est tout ce que le gouvernement espère désormais des bénéficiaires. Pour cela, une réduction des prix des compteurs est accordée, a annoncé le Dg/Aberme. Une campagne de compteurs s’annonce au cours de laquelle les populations pourront en effet, acquérir les compteurs à 90 000F au lieu de 180 000F ordinairement.

Les populations sont appelées à veiller à la sécurité des installations, afin qu’elles ne soient pas vandalisées. « Prendre soins de ces installations majeures », a insisté Dona Jean-Claude Houssou.

Signalons que tout en exprimant les « sincère et chaleureux » remerciements des populations au président Talon et à son ministre « hors-pair », le chef d’arrondissement s’est aussi inquiété pour le seul village délaissé : Gbéssoumè. Mais il a été rassuré que cette localité sera aussi servie. Ce n’est qu’une question du temps.

Laisser un commentaire

Top