Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Miss crépu : Un espace de valorisation de la femme africaine au naturel

Miss crépu : Un espace de valorisation de la femme africaine au naturel

Célébrer la beauté de la femme africaine au naturel. C’est la mission que se sont assignés depuis trois ans Gaël Gbessovi et tous les partenaires de l’événement “Miss crépu”. Ce dernier qui se réclame un espace de sensibilisation sur l’utilisation des cosmétiques chimiques et de valorisation des cheveux naturels, est en route pour sa quatrième édition. La phase consacrée au casting sera lancée le dimanche 22 décembre prochain à Cotonou. Face aux médias le week-end dernier, le promoteur aborde les grandes lignes de cet événement.

Par Armand D.

Démarrées le 18 novembre dernier, les inscriptions pour l’édition prochaine de “Miss crépu” se poursuivent jusqu’au jour du lancement du casting, le 22 décembre prochain. C’est en effet le message que lance le promoteur, Gaël Gbessovi, aux femmes âgées de 18 à 35ans désireuses de prendre part à cet événement qui s’annonce d’une autre envergure. L’une des conditions de participation est que seules les femmes aux cheveux et au teint naturels résidant à Cotonou peuvent obtenir leur billet pour la phase finale.

Gaël Gbessovi, promoteur de “Miss crépue”

Pour Gaël Gbessovi, ce concours de beauté a pour but de valoriser la femme africaine au naturel et à montrer au peuple béninois la beauté et la versatilité du cheveu crépu. Pour participer au casting, « il suffit d’avoir une peau naturelle et des cheveux naturels. Les dreadlocks aussi sont acceptés”, a expliqué le promoteur.
« Depuis le lancement de cette phase, le 18 novembre dernier, nous avons déjà reçu une vingtaine de participations. Cette année, toutes les filles qui vont s’inscrire seront d’office retenus pour un stage de trois séances en mannequinat. Et c’est au cours de ce stage que les aptitudes seront identifiées » poursuit-il. Et c’est au bout de cette étape que les 12 finalistes seront sélectionnées pour le challenge qui est prévu pour se tenir le 4 avril 2020.
Le souhait des organisateurs de cet événement est qu’il y ait massivement d’inscrites.
Il faut rappeler que ce concours de beauté a été initié pour aider la femme noire à s’aimer telle qu’elle est, surtout que de nombreuses femmes s’adonnent à la dépigmentation, au lissage des cheveux. Des actes qui constituent des dangers pour le cuir chevelure. L’appel est cependant lancé à l’endroit de toutes les femmes africaines aux cheveux crépus et prête à s’assumer en public.

Laisser un commentaire

Top