Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Mission du Fmi au Bénin : Des avancées et perspectives économiques encourageantes

Mission du Fmi au Bénin : Des avancées et perspectives économiques encourageantes

La mission du Fonds monétaire international, conduite par Luc Eyraud dans le cadre de la quatrième revue du programme du Fmi avec le Bénin a achevé son travail le lundi 6 mai. Au cours d’un point de presse conjoint, le ministre de l’Economie et des finances, Romuald Wadagni et le Chef de mission du Fmi Luc Eyraud, ont noté avec satisfaction de considérables avancées et des perspectives économiques très encourageantes pour le Bénin.

Par Laurent KOKOU

Effectuer la quatrième revue du programme économique et financier triennal appuyé par le FMI dans le cadre des accords au titre de la Facilité Elargie de Crédit (Fec) conclue en avril 2017 et analyser les performances économiques en vue de faire des projections, telle est la mission de l’équipe du Fmi au Bénin depuis deux semaines. À l’arrivée, une bonne note de satisfaction au regard des conclusions de la mission. Face à la presse ce lundi O6 mai, Luc Eyraud a salué les performances économiques très satisfaisantes, souvent même au-delà des prévisions, réalisées par le Bénin. « Je tiens à dire que la performance du programme est très satisfaisante », a assuré le chef de mission. Cerise sur le gâteau, Luc Eyraud, note un taux de déficit qui déjoue positivement les prévisions. Le Bénin a réalisé un taux de «4% du PIB en 2018, alors qu’on s’attendait à un déficit bien plus élevé de 4, 7%. ». Pour le chef de mission du Fmi, cette avancée s’explique par une « gestion très prudente des finances publiques, une très bonne mobilisation des recettes par le gouvernement. Les revenus et les recettes intérieures ont été particulièrement forts, et on continue de voir au premier trimestre 2019 une bonne situation au niveau des revenus. C’est en particulier grâce aux efforts du gouvernement en matière de lutte contre les fraudes fiscales. »

6,7%, de taux de croissance pour 2019

Le taux de croissance pour 2019 sera tablé à 6,7%, annonce la mission du Fmi. « C’est une croissance élevée qui a été tirée par l’activité agricole et aussi par l’activité au port de Cotonou », explique Luc Eyraud. Il faut noter que ce taux a évolué crescendo en 2018. Prévue à 6% en début de l’année dernière, le taux de croissance est passée à 6,5% en octobre de la même année pour finir à 6,7 %, selon la mission du Fmi. Globalement, le chef de mission annonce « que cette croissance qu’on observe aujourd’hui va se poursuivre à moyen terme. » étant donné que « le potentiel de croissance du Bénin à moyen terme est très élevé, en particulier si on le compare aux autres pays de l’Afrique subsaharienne, et ça place le Bénin dans le peloton de tête des pays dans la région. »

Maintenir le cap !

Ce tableau élogieux des performances économiques du Bénin n’a pas laissé indifférent le ministre béninois de l’économie et des finances.  « Les conclusions que nous venons d’entendre sont la preuve que nous sommes dans la bonne direction. Nous avons la preuve que la gouvernance économique du pays est bonne. Nous avons surtout la preuve que le Bénin a retrouvé le rang des pays crédibles », s’est félicité Romuald Wadagni. Après avoir énuméré une kyrielle d’actions et de réformes entreprises par le gouvernement du président Patrice Talon et qui ont pour entre autres noms, le 800 projets d’adduction d’eau en faveur de 3000.000 de citoyens, les grands chantiers, les microcrédits aux plus pauvres, le payement des arriérées de pension pour les retraités et les fonctionnaires, les actions en faveur des extrêmes pauvres et la promotion de l’emploi, le ministre de l’économie a indiqué que le Bénin est sur la bonne voie. « Ces indicateurs démontrent que le gouvernement fait des actions nécessaires pour accélérer le rythme de création de richesse. Nous avons la preuve que la gouvernance économique du pays est bonne et le Bénin à retrouver le rang des pays crédible depuis 2016 » a souligné Romuald Wadagni. Soulignons que ces performances dues à la gouvernance rigoureuse du président Patrice Talon, placent le Bénin comme 4è économie la plus dynamique de l’Afrique et 1er de l’Uemoa.

Laisser un commentaire

Top