Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Municipales du 17 mai : Le Golden boy a confirmé

Municipales du 17 mai : Le Golden boy a confirmé

Le scrutin du dimanche 17 mai a révélé non seulement l’ancrage respectif des partis en lice mais aussi et surtout l’hégémonie de certains leaders sur le terrain. On sait désormais, grâce à cette compétition serrée, que Oswald Homeky, s’en sort avec le trophée de leader incontesté de Djakotomey. En effet, si l’Union progressiste est en passe de rafler les six communes du Couffo c’est bien sous la houlette de celui dont on se rappelle la première expérience élogieuse pendant les législatives du 28 avril 2019, la plus belle performance de ces élections quoi que amicales. L’ennemi n’étant jamais loin, un tel exploit n’a pas fait qu’imposer son auteur sur l’échiquier politique et le fait grandir dans l’estime de son Chef. Bonjour également les intrigues et jalousies. En la matière, Oswald Homeky n’a pas fait exception. Comme si une certaine chapelle attendait l’occasion des communales pour le punir de sa prouesse électorale l’an dernier, le ministre des Sports a dû affronter une résistance inédite. Les rivalités Up-Br ont ainsi pris une autre tournure dans le Couffo notamment à Djakotomey. Même des collègues ministres non originaires du Couffo ont manœuvré contre lui. Tout a été mis en branle pour faire mordre la poussière au sosie de Patrice Talon en termes de rigueur et de succès.

Vaine conspiration ! la cendre versée par les détracteurs et contempteurs du jeune s’est retournée contre eux. Avec la horde de jeunes positionnés, Oswald Homeky a confirmé qu’il est bien le nouveau leader de Djakotomey. L’arrondissement de Djakotomey 2 est bien sûr le symbole de cette victoire sans partage. La citadelle Tvhiwanou a non seulement été attaquée mais déracinée. Conséquence : Djakotomey reste Up. Les adversaires en souffrent déjà mais n’y pourront rien. Cette razzia de l’Up ne s’est d’ailleurs pas arrêtée à Djakotomey, puisque les tendances annoncent une mainmise du baobab sur les 6 communes du département. La prime au jeune ministre des sports adoubé par les siens avec l’appui d’autres acteurs non moins méritants tels que Jérémie Adomahou, Erneste Mèdewanou…Telle la mer puisse ce jeune révélé par le président Talon enchaîne d’autres succès dans l’arène politique.

Par S. B. AGBON

Laisser un commentaire

Top