Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Municipalité de Cotonou : Le 1er arrondissement vacant, titulaire déchue

Municipalité de Cotonou : Le 1er arrondissement vacant, titulaire déchue

La cheffe du premier arrondissement de Cotonou Arlette Bello Saïzonou et le chef du quartier de Finagnon, Gratien Zanhokpèvi ont été condamnés, mardi 4 août par le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou pour abus de confiance et concussion. La première est condamnée à 12 mois de prison avec sursis et déchue de son poste, le second écope de cinq ans de prison ferme.

Par R. F.

Le juge a requis cinq ans de prison ferme contre le chef quartier et 12 mois de prison avec sursis pour la cheffe d’arrondissement. Les mis en cause sont poursuivis dans une affaire de détournement d’environ sept millions de Fcfa. Une somme qui selon les plaignants a été mobilisée après les barrières érigées dans les quartiers Finagnon et Tokplégbé de Cotonou et devrait servir au reprofilage des voies. Ce qui n’a pas été le cas.
Les autres chefs quartiers et conseillers locaux avec qui la décision a été prise de procéder à la collecte des fonds pour le reprofilage des voies dans ces deux quartiers, après plusieurs rencontres infructueuses, ont décidé de signer une pétition suivie d’une plainte. Les deux accusés ont été écoutés plusieurs fois par la Brigade économique et financières (Bef) puis placés en détention provisoire. A la barre, le chef quartier Gratien Zanhokpèvi a reconnu les faits et a présenté des preuves antidatées. Au terme de sa comparution la semaine dernière, le juge l’a provisoirement déposé en prison.

Il a été sommé de faire venir les autres signataires compte tenu des preuves exhibées il y a une semaine. Ce qu’il a été incapable de faire. C’est ainsi que le juge l’a condamné à cinq ans de prison ferme et déchu de son poste. Le chef du 1er arrondissement de Cotonou, Arlette Bello Saïzonou a pour sa part nié les faits. La semaine écoulée, elle a été blanchie par le chef quartier lui-même, ses avocats et le porte-parole des plaignants. Cependant, elle a reconnu avoir pris seulement la somme de 618. 000 Fcfa. C’est pourquoi, elle a été condamnée à 12 mois de prison avec sursis et déchue de son poste.

Laisser un commentaire

Top