Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Nouvel an : Amos Langanfin offre au nom du Br des vivres à six villages de Cana II

Nouvel an : Amos Langanfin offre au nom du Br des vivres à six villages de Cana II

Les mains chargées‚ le jeune leader Amos Langanfin a parcouru tous les villages de l’arrondissement de Cana II ce vendredi 31 décembre veille de la nouvelle année. Les bénéficiaires de cette générosité sont les populations‚ notamment les militants du parti du cheval cabré‚ le Bloc républicain (Br).

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

De Zoungbo Bogon à Dohounvè en passant par Agouna, Hadagon, Gbangnamè et Zoungbo Zounmè l’homme a bravé la poussière en cette saison sèche pour acheminer sacs de riz et enveloppes financières aux populations. «Peu importe la quantité‚ l’esprit du geste est le plus important »‚ a soutenu Patrice Langanfin‚ président du comité d’organisation. La morosité économique est actuellement sévère‚ «mais nous devons nous rassembler autour du peu»‚ a-t-il indiqué.

Par ce geste‚ le donateur a tenu à laisser la leçon que les dirigeants devraient être aux côtés des citoyens à tout moment‚ et non pas seulement prompts à aller solliciter leurs voix pour encore disparaître après. Il a appelé cela la “politique du développement”. « Il ne faut pas attendre les joutes électorales»‚ a-t-il déclaré. Et d’ajouter que «toutes les fois que nous avons l’opportunité d’être à leur côté, nous devons le faire avec aisance. Et c’est ce qui est fait ce matin. Nous avons prévu des vivres pour eux et nous sommes allez leur remettre afin quils puissent fêter le nouvel an »‚ a clarifié Amos Langanfin. « Nos œuvres sont orientées vers la population car, cest elle qui nous a fait en réalité. Dans cette population, nous avons nos pères, nos mères, nos sœurs et nos frères. Certains parmi eux n’ont même pas ou ne savent même pas quoi manger, comment fêter demain. Ça va donc de soi. Pour nous, nous allons au-delà de la politique. C’est le développement. La chose la plus simple, c’est lorsque vous avez le peu, vous devez pouvoir le partager avec vos semblables. Et c’est ce que nous avons fait», a-t-il justifié.

À toutes les étapes‚ les populations sont sorties massivement accueillir leur «fils». La joie est apparue sur leurs visages. Les reconnaissances et remerciements‚ elles les ont exprimés à travers des éloges‚ chants et déclamations. « Je suis très content de son déplacement. C’est un homme gentil. Il aime son prochain tel que le recommande Dieu. Je suis très content de lui », a témoigné au nom de ses administrés‚ Rachel Adjassoho, chef du village Zoungbo Zounmè. « Vous connaitrez beaucoup d’ascension pour qu’à la prochaine édition, nous débordions de dons. Que Dieu et les divinités vous élèvent ! »‚ a appuyé Julienne Animantlè à Hadagon.

À Gbangnamè les bénéficiaires ont soumis à leur hôte des doléances. Elles sont relatives aux «problèmes de jeux‚ de loisirs et sports». Les populations souhaitent notamment avoir un air propice pour pratiquer entre autres la boule et le domino. «Courant janvier je mettrai les jeux en place»‚ s’est engagé sur place Amos Langanfin en souhaitant une heureuse transition à tous.

Laisser un commentaire

Top