Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Noyade sur le site de dragage de sable d’Agassa-Godomey : Une délégation interministérielle fait le constat (Le Procureur de la république saisi)

Noyade sur le site de dragage de sable d’Agassa-Godomey : Une délégation interministérielle fait le constat (Le Procureur de la république saisi)

Une délégation interministérielle a effectué le mercredi 11 août, une descente sur le site de dragage de sable géré par une entreprise chinoise à Agassa-Godomey, dans la commune d’Abomey-Calavi. Cette démarche fait suite à la publication appuyée d’images sur les réseaux sociaux d’un cas de noyade survenu sur ce site le dimanche 8 août.

Par Sènankpon DOSSOU

Les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux dans la journée du mardi 10 août montrent le corps sans vie d’un homme flottant sur l’eau. Ces images qui ont suscité indignations et consternation chez les internautes ont été reprises par certains médias également.
Selon les informations recueillies par la délégation interministérielle conduite par le Directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération William Comlan, la victime de noyade est un employé de la société chinoise en charge du dragage de sable sur le site. En effet, l’entreprise chinoise incriminée exploite tout à fait légalement le site de dragage. L’accident qui a coûté la vie à cet employé est survenu dans la soirée du dimanche 8 août et les services compétents notamment la police, les sapeurs pompiers… n’en ont été informés que bien tard dans la nuit. Malgré cela, leur réaction a été prompte. Ils se sont aussitôt portés sur les lieux. Selon les informations reçues, les premières recherches au fond de l’eau toute la journée du lundi n’ont pas été immédiatement fructueuses. Ce n’est que le mardi 10 août que le corps de la victime est revenu en surface. Aussitôt, policiers et sapeurs-pompiers se sont remis à la tâche pour le repêcher et faire les constats d’usage.
Quand aux images qui ont circulé sur les réseaux, la délégation a appris que dès que le corps du noyé avait émergé, un membre de sa famille en avait aussitôt pris des images qu’il avait balancées sur les réseaux sociaux, avec des commentaires laissant croire que les services compétents de l’Etat n’avaient effectué aucune diligence. Un acte qui a beaucoup déplu aux agents desdits services qui ne s’étaient donné aucun répit depuis qu’ils avaient été saisis de l’accident. Le préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, qui était lui aussi à pied d’œuvre, a dû leur adresser des mots d’encouragement en les appelant à la patience. Par ailleurs, le procureur de la République a été saisi du dossier dès le dimanche soir, aux fins d’ouvrir une enquête judiciaire.
Il faut noter que la délégation interministérielle qui s’est rendue sur les lieux de l’accident est composée du directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, William Comlan, du préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, du directeur départemental Atlantique du ministère du Développement, su directeur départemental du ministère du Cadre de vie du commissaire de Police d’Akassato, …

Laisser un commentaire

Top