Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ong ‘’Chandelier de la Paix’’ : 20 ans d’existence, Les souvenirs glaçants de Maître Bobos

Ong ‘’Chandelier de la Paix’’ : 20 ans d’existence, Les souvenirs glaçants de Maître Bobos

L’Ong ‘’Chandelier de la Paix’’ fête 20 ans d’existence. L’histoire édifiante de sa création a été racontée, samedi 12 décembre par son président Maître Bobos. Lors de la conférence de presse qu’il a animée à l’occasion de cet anniversaire au siège à Sainte Rita, il a également développé la vision, les domaines d’intervention et les perspectives de cette organisation.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

C’est dans les efforts légitimes de Maître Bobos pour comprendre la chute financière subite qui l’avait pris en otage, qu’est née l’Ong ‘’Chandelier de la Paix’’. « L’Ong ‘’Chandelier de la paix’’ est née de façon mystérieuse parce que, au départ, ce n’était pas une idée qui était sortie de quelque part. C’était venue de moi-même, mais en tant qu’un entrepreneur qui faisais tout simplement les produits chinois, j’étais le directeur, PDG de Bobos Distribution. Je prenais les produits chinois et j’embauchais des étudiants ou des commerciaux qui m’aidaient à les distribuer. Il y avait quelque chose de spécial qui était venu frapper à ma porte subitement. J’ai quitté 0F pour me retrouver avec un chiffre d’affaires de 600 millions. Mais en un mois j’ai quitté encore 600 millions pour me retrouver à 0Fet là, il faudrait comprendre ce qui se passe, et dans la recherche de ce qui se passe, des amis ont commencé par me trainer de Bokonon en Bokonon, de Wolly (visionnaires) en Wolly et de Vodunon en Vodunon », se rappelle-t-il. Ainsi, une révélation foudroyante lui sera faite lors de différentes prospections, à savoir : « un trou est ouvert dans votre vie ». Aujourd’hui, il comprend que le côté positif de ce ‘’trou’’ est de lui faire prendre conscience de sa vraie mission sur terre. Puisqu’avant de disparaître à jamais, des jeunes filles rencontrées dans des circonstances étranges, lui auront adressé cette phrase restée inoubliable : « Vous avez un destin particulier. La nature veut vous utiliser autrement mais vous êtes en train de choisir un autre chemin ».

Plusieurs faits ‘’bizarres’’ vont s’aligner sur son chemin jusqu’à l’implantation de ‘’Chandelier de la paix’’. Maitre Bobos évoquera, d’abord cet « étrange livre » qu’un inconnu lui remettra en déclarant « qu’il y a trois mois, dans son sommeil, son grand-père lui a parlé et lui a demandé de remettre le livre à Bobos » ; ensuite son ouverture au Fa en rêve avec les Vodunsi et enfin, sa rencontre avec la chirologie. Sans oublier ce « monsieur très costaud, serviette au coup » qui « a garé sa mobylette et est venu s’adresser à moi : « Sylvain, tu vas entamer un nouveau domaine. Tu vas élever la tradition ; mais, ne le fait pas pour de l’argent » ; je lui ai demandé qui il était ; et il m’a répondu que cela n’était pas nécessaire ; et il est reparti ».

En 20 ans, Maitre Bobos a compris que les besoins des Béninois et Africains est énorme en terme de sécurité spirituelle. Ce que témoigne la foule exponentielle qui se dresse devant lui pour des requêtes de consultation. Comme quoi, il est convaincu que là se trouve effectivement sa vraie mission. « Chandelier de la Paix a été créé pour répondre aux besoins des béninois et des Africains », résume-t-il.

Les sens des 20 ans

A cet anniversaire, Maitre Bobos donne deux sens à partir de la double signification du chiffre 20 en langue Fon : ‘’Ko’’, argile et ‘’Ko’’, refrain (musique). « Lorsque l’argile reçoit de l’eau on a la possibilité de la pétrir pour lui donner toutes les formes. Par conséquent, à partir de maintenant, nous pouvons donner toutes les dimensions qu’il faut à ce que nous faisons pour l’épanouissement non seulement de l’Afrique mais du monde. Notre tradition est très riche pour relancer le monde qui va progressivement vers le chaos. ‘’Ko’’ aussi veut dire refrain. Donc nous avons pris 20 ans pour faire une introduction à qui nous sommes, notre vision. Et voici un nouveau départ pour nous relancer à jamais dans le monde entier », a-t-il expliqué.

L’Ong ‘’Chandelier de la Paix’’, Maitre Bobos la définit comme « une école universelle qui regroupe tous les savoirs et les enseigne à ceux qui le désirent ». Par ailleurs, l’Ong possède un orphelinat qui s’occupe des orphelins de la maternel jusqu’au baccalauréat, accompagne les veuves/veufs, les candidats à divers examens sur le plan psychologique et promeut des phytothérapeutes. Elle dispose également de professeurs émérites qui accompagnent les étudiants (Licence, master et doctorat) dans leurs travaux de recherche. « Nous faisons tout dans la mesure du possible », a-t-il déclaré.

Le challenge aujourd’hui, a-t-il indiqué, est de faire connaître l’Ong dans le monde entier en l’implantant partout dans d’autres pays, en Afrique comme en Europe, en Amérique.

Au titre des activités prévues dans le cadre de la célébration du 20e anniversaire, une journée porte ouverte s’ouvre au siège dès ce jour, lundi 14 au vendredi 18 décembre. Elle vise à « permettre à tout le monde de visiter le centre, qui n’est pas là seulement pour la religion endogène. Nous avons fait le tour du monde et nous avons compris que nous faisons la même chose, ce qui nous divise ce sont les appellations ». Enfin, la grande conférence de fin d’année, dimanche 20 décembre prochain, à laquelle Maitre Bobos invite massivement toutes les populations. Moment idéal pour travailler à son propre épanouissement qui part de « l’intérieur vers l’extérieur ».

Laisser un commentaire

Top