Vous êtes ici
Accueil > Actualité > [Opinion de Gilles Gohy] Les universitaires ne sont pas faits pour la gestion du pouvoir d’État

[Opinion de Gilles Gohy] Les universitaires ne sont pas faits pour la gestion du pouvoir d’État

Les universitaires incapables de gérer les États (africains) ? C’est l’avis du docteur Gilles Gohy. Ceux-ci‚ estime-t-il‚ sont d’une “rationalité spécifique” qui les empêche d’avoir le leadership nécessaire au développement des pays. Voici une opinion qui ne plaira pas à plus d’un. Lisez. 

«Je t’assure !

Il est parfois nécessaire de se regarder dans le miroir et de se dire la vérité, quoi qu’on puisse après ressentir !

Je sais devoir m’apprêter à agrandir le cercle des gens qui ne m’aiment pas franchement, mais je n’y peux rien : je dois le faire ! C’est comme ça !

C’est quoi ?

Ayant observé la vie sociopolitique de plusieurs pays, africains ou non, j’en suis fortement arrivé à l’amer constat que les universitaires (docteurs et professeurs) ne sont pas faits pour la gestion du pouvoir d’État.

De rationalité spécifique, ils sont incapables du leadership nécessaire à la conduite au développement des pays. Ils ne doivent donc plus être des Chefs d’États, des Présidents de Républiques n’ayant pas le pedigree approprié, surtout en Afrique au Sud du Sahara !

Les évidences montrent à suffisance qu’ils sont disqualifiés pour la tâche.

Leurs structures mentales, alambiquées dans des labyrinthes d’égoïsme et entortillés dans des constellations et de faisceaux de calculs sectaires, font plus de mal aux communautés qu’ils donnent l’impression de vouloir développer que de bien aux pays qu’ils prennent finalement en otages !

Je suis de plus en plus convaincu que les sociétés humaines ont besoin d’être conduites comme des entreprises, des unités de production créatrices de Richesse et de Valeur dont devra jouir la majorité à laquelle appartiennent les universitaires.

Le cas du Bénin, mon cher pays, est là, bien patent !

Développons nos pays par le pragmatisme, drain de création de Fortune !

Permettons-leur de ne pas être présidés par les Universitaires qui n’en sont pas bien pourvus !

C’est ce que J’AI encore pensé !»

 

Professeur Gilles Gohy

Sociologue du développement.

Laisser un commentaire

Top