Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Opinion du Dr. Ir. Gilles Expédit GOHY/ Nicéphore Soglo détaille enfin son complot contre le Bénin !

Opinion du Dr. Ir. Gilles Expédit GOHY/ Nicéphore Soglo détaille enfin son complot contre le Bénin !

Depuis plusieurs semaines, les frasques, les abus et les errements de l’ancien Président de la République Nicéphore Soglo sont, avec une certaine gêne, mis sur le compte de la sénilité. Et comme un patriarche déraisonnable, on s’en éloigne avec précipitation. Mais, depuis quelques jours, on dirait que la sénilité prend des proportions de débilité et il est nécessaire de s’y intéresser !
Le malaise devient évident quand, comme une vilaine strophe toutefois bien synchronisée, les facéties de l’autre ex-Président de la République Boni YAYI s’en mêlent, dans un mélodrame pathétique et inquiétant pour leur équilibre mental. Le peuple du Bénin est serein et sait, depuis des lustres, distinguer le bon grain de l’ivraie, le miel du fiel, le nectar du venin, le patriote du mercenaire !
Quand nostalgie et mélancolie se mélangent pour un cocktail saupoudré d’un zeste de haine, d’aigreur et de perversité, on réalise avec le recul approprié que l’ancien Président-Maire Nicéphore Soglo est un récidiviste : c’est un coutumier du fait ! Qu’on se souvienne ! A sa chute du fauteuil présidentiel en 1996 et, consécutivement à ses borborygmes devenus légendaires : “Je refuse ! Je refuse ! Je refuse !” ; “Je refuse ! Je refuse ! Je refuse !”, Nicéphore Soglo, dans un sinistre élan vindicatif, entreprit, de concert avec un de ses anciens ministres, un sinistre périple au cours duquel, les deux, toute honte bue, parcoururent les grandes chancelleries du monde, pour jeter beaucoup d’opprobres et de dénigrement sur les mandats présidentiels de Mathieu Kérékou (1996-2006). Ils demandèrent expressément la coupure de toute coopération étrangère avec le Bénin, leur pays, présenté comme le goulag, l’enfer sur terre, … N’est-ce pas la même rhétorique que celle de Nicéphore Soglo, il y a quelques jours, je cite : ” J’ai aussi convaincu des chefs d’Etat de la sous-région et des partenaires techniques et financiers qu’un tel Parlement n’est pas représentatif du peuple béninois, et que ce serait à leurs risque et péril s’ils prennent en compte des lois sur des accords de prêt venant de cette législature ” Quel patriotisme !
Dans un cocktail de méchanceté et de mauvaise foi incontestable, nos anciens Présidents de la République s’exposèrent à la risée du monde, dans un horrible ridicule dont ils ne réalisent même pas le côté criminel ! En fait, ces deux Béninois / Franco-Béninois pour ce qui est de SOGLO notamment, viennent d’avouer publiquement leur complot contre le Bénin qu’ils n’ont donc jamais aimé !
Le complot était d’une grande ampleur et est bien ourdi.
L’absence d’une pseudo opposition aux élections législatives béninoises n’était qu’un fallacieux prétexte pour les forces impérialistes pourvues de puissants vecteurs de communication comme Africa N°1, Africa 24, RFI, France 24, TV 5 Monde et de nombreux medias de l’Hexagone pour mettre à contribution les ONG internationales des Droits de l’Homme comme Amnesty international. Afin de déstabiliser le Bénin, il faut vilipender le gouvernement TALON coupable à leurs yeux “d’assassiner” la démocratie pour avoir mis les secteurs vitaux de l’économie du Bénin au service de son développement ! Même le Conseil de Sécurité des Nations Unies devrait contribuer au “Talon bashing” car alerté pour l’éventuelle rapide délivrance d’une résolution d’intervention ! Et ce sont d’anciens Présidents de ce pays qui en sont les bras outillés ! Quelle fumisterie pour des intérêts purement égoïstes !
La déclaration suivante de l’ancien Président-Maire Nicéphore Soglo, vieil homme finissant mais qui semble désormais indigne de respect et de respectabilité, je cite : “…les autres chefs d’Etat n’attendent que la décision du président du Nigéria et en exercice de la CEDEAO Muhammadu Buhari pour sceller le sort de Patrice Talon et du Parlement” est une puissante incitation au coup d’Etat et une invite claire à une intervention terroriste au Bénin. Elle semble suffisamment grave pour permettre de situer les responsabilités et d’arrêter les dérives terroristes, en agissant conséquemment.
Dans la même rengaine, Boni Yayi et son parti FCBE viennent de se démasquer par leur appel cru aux forces extérieures à intervenir sur le territoire souverain du Bénin pour y rétablir ce qui est “leur “démocratie”, c’est-à-dire la félonie et les passe-droits. Ces propos me semblent suffisamment graves pour que la CRIET envisage leur analyse correcte et conséquente !
Enfin, le fait que le Parti Communiste du Bénin (PCB) se démarque de cette démarche irresponsable des anciens Présidents de la République et des FCBE à l’intervention étrangère au Bénin est à souligner. Ce désaveu public montre que le PCB se préoccupe du pays, à la différence des mafieux qui en sollicitent l’invasion et donc, la remise en cause brutale de son processus démocratique.
Les coquecigrues deviennent désormais des délires : les sottises s’acharnent ainsi à polluer le vécu des communautés béninoises qui en ont cure ! La vigilance tous azimuts est désormais de mise ! Chaque Béninoise et chaque Béninois doivent désormais se sentir comme des soldats béninois au front, prêts à défendre avec acharnement leur havre de paix chèrement acquis, sans céder aux chants lugubres des oiseaux de mauvais augure !
Vivement, la résipiscence nécessaire ! Le retour à la raison fatale, pour éviter le séjour en asile psychiatrique devenant de plus en plus inévitable !

Dr. Ir. Gilles Expédit GOHY.
Sociologue Démographe Politologue
Maître-assistant des Universités du CAMES.
Enseignant Chercheur à l’ENEAM / UAC
Auteur du livre « Education et Gouvernance Politiques au Bénin du Danxômè à l’ère démocratique », en vente à la librairie Notre Dame de Cotonou et aux Editions L’Harmattan à Paris.

Laisser un commentaire

Top