Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Opposition au culte de la personnalité : La Rupture persiste

Opposition au culte de la personnalité : La Rupture persiste

L’opinion a longtemps cru que la Rupture a fini par ravalé ses vomissures de sorte que le culte de la personnalité n’est plus un travers à ses yeux. Mais non ! Après un moment de silence, le gouvernement est monté au créneau pour réaffirmer l’opposition de son Chef. En effet, comme des champignons, les mouvements et associations naissent de toute part ces derniers jours pour disent-ils, susciter la candidature de Patrice Talon et militer pour sa réélection en 2021. A l’appui, des posters et affiches à l’effigie du chantre de la Rupture à grand renfort médiatique. Aux partisans à l’origine de ces manifestations le ministre d’État Pascal Koupaki rappelle que “ces pratiques ne sont conformes ni à la vision du Chef de l’État, ni à son combat contre le culte de la personnalité dans notre pays” Par conséquent, “ces mouvements sont-ils invités à bien vouloir s’abstenir de rééditer lesdites pratiques”. Le 11 décembre 2018, soit environ deux ans après son avènement, le gouvernement avait également exigé le retrait des affiches propagandistes à l’effigie du président de la République. Preuve que la Rupture reste constant et fidèle à ses valeurs et ligne de conduite.

COMMUNIQUE DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

La présidence de la République observe que depuis quelque temps, divers mouvements se réclamant du Chef de l’État, Monsieur Patrice TALON, organisent des manifestations de soutien à son action.
A l’appui de ces manifestations, des affiches et posters à son effigie sont parfois apposés.
La présidence de la République tient à rappeler aux uns et aux autres que ces pratiques ne sont conformes ni à la vision du Chef de l’État, ni à son combat contre le culte de la personnalité dans notre pays.
Aussi, ces mouvements sont-ils invités à bien vouloir s’abstenir de rééditer lesdites pratiques.

Ministre d’État Pascal Koupaki

Laisser un commentaire

Top