Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ordre national du Bénin : Cinq soldats reçus à titre posthume

Ordre national du Bénin : Cinq soldats reçus à titre posthume

Cinq soldats tués par les terroristes au nord du Bénin ont été reçus à titre posthume dans l’Ordre national du Bénin pour avoir défendu leurs pays au prix de leur vie. La cérémonie s’est déroulée le mercredi 25 mai à Cotonou.

Par Raymond FALADE

Le Maréchal des logis Tchat Santoma Ghislain, les Brigadiers Kossi Dessoh et Roland Beldice Djagba, le sapeur de 1ère classe Gbenoukpo Albert Houessoubo et son collègue soldat de 1ère classe Alassane Barassounon ont tous périt les armes à la main. Désormais, leurs noms sont inscrits dans les annales de l’Ordre national du Bénin.

 

LIRE AUSSI : Attaques terroristes : Le Bénin veut retirer ses compétences militaires du Mali

Sur la Place d’arme de l’État-Major Général de l’armée béninoise qui a accueilli leur distinction, les photos des 5 soldats tués par des ennemis aux visages inconnus y sont exposées.
Dans son oraison funèbre, le ministre de la Défense nationale Alain Fortet Nouatin a rendu à nouveau hommage à ces soldats. « Toutes les morts n’ont pas la même valeur. Celui qui meurt au combat, dans l’accomplissement de son devoir, n’a pas seulement accompli son devoir, il a accompli sa destinée »‚ a-t-il déclaré. Il a rassuré que ce combat pour lequel les cinq soldats ont perdu leur vie se poursuivra. « Nous affirmons avec rage que nous ne concèderons rien des combats pour lesquels vous vous êtes engagés et vous avez donné vos vies ».

À leurs parents, il promis que « des mesures nécessaires seront prises pour accompagner vos progénitures. Le Bénin vous le doit bien ».

 

LIRE AUSSI : Attaques terroristes au nord-Bénin : Décryptage de Emmanuel Odilon Koukoubou, spécialiste des politiques de sécurité

Les soldats que pleure toute l’armée béninoise, ont fait leur preuve sur plusieurs théâtres où le Bénin s’est engagé dont la Côte d’Ivoire, le Congo, le Mali, le Tchad. Ils ont été membres des opérations de maintien de la paix, Monuc, Onuci 13, Minusma 1, et ont reçu les félicitations du président de la République et du chef d’État-Major Général des armées. Ils ont combattu le terrorisme en première ligne dans le parc de la Pendjari au prix de leur vie. Leur combat s’est arrêté le 11 avril dernier dans l’opération Mirador de défense du territoire national.

Une vingtaine d’attaques

Pour la vice-présidente du Bénin et chancelière de l’Ordre national du Bénin Mariam Chabi Talata Zimé, il n’est plus de doute, le Bénin est en guerre contre le terrorisme. Mais devant la patrie en danger‚ a-t-elle dit, toutes les familles béninoises du nord au sud, de l’est à l’ouest, sans distinction d’ethnie, de statut sont concernées par l’effort de guerre. Avant de procéder à la décoration de ces soldats à titre posthume au grade de Commandeur de l’Ordre national, la vice-présidente a invité les générations actuelles à s’inspirer du courage, de la bravoure sans pareil des soldats tués.

Laisser un commentaire

Top