Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Organisation d’élections : La Cena en fin de vie, Tiando laisse des suggestions

Organisation d’élections : La Cena en fin de vie, Tiando laisse des suggestions

Le président de la république, Patrice Talon a reçu en audience le mercredi 5 mai, les membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena) conduits par son président, Emmanuel Tiando. Occasion pour le chef de l’État d’exprimer sa reconnaissance, celle du gouvernement et de la nation aux membres de cette institution qui ont su relever le défi de l’organisation des différents scrutins durant leur mandature de sept ans.

Par Raymond FALADE

Installés en 2014, les membres de la Cena 7ème législature sont en fin de mandat. Au cours de leur mission républicaine, ils ont organisé au total six élections dont deux communales (2015 et 2020), deux Législatives (2015 et 2019) et deux présidentielles (2016 et 2021).

« Le président de la république a souhaité nous rencontrer pour nous exprimer la reconnaissance de la nation, la reconnaissance de son gouvernement et de lui-même pour le travail qui a été fait tout au long des 7 années qu’a duré notre mandat à la tête de la Cena », a confié Emmanuel Tiando au sortir de l’audience. Des compliments qui ont beaucoup ému la délégation. Mais que pourrait la Cena sans le soutien et l’accompagnement de la population et les autres institutions ? Presque rien. C’est fort de cela que le président de la Cena a affirmé que ces compliments « s’adressent aussi à la Nation béninoise et aux Institutions » qui les ont accompagnés tout au long de leur mandat. « Si nous avons pu travailler dans les conditions que vous savez, c’est bien parce que nous avons le soutien de ces Institutions et des personnes de bonne volonté qui ont bien toujours voulu nous accompagner », a témoigné Emmanuel Tiando.

Étant en fin de mandat et avec les expériences acquises en matière électorale, le président de la Cena et ses collègues ont saisi l’occasion pour faire des suggestions à l’endroit du président de la république concernant tout ce qu’il faut mettre en œuvre pour que la Cena soit toujours une institution performante, une Cena qui puisse assurer le rayonnement du Bénin dans l’ensemble de la sous-région et même au plan international. Au nombre des suggestions de Emmanuel Tiando, figure la consultation de la Cena concernant le vote de certaines lois.  « Si on doit procéder à la révision des lois tels que le Code électoral ou la Charte des partis politique, nous avons suggéré que la Cena qui est chargée de la mise en œuvre de ces lois soit consultée », a-t-il souhaité. La réhabilitation du siège de l’institution, la construction des magasins pour entreposer le matériel électoral souvent en souffrance après les élections au niveau des mairies et dans les arrondissements, les conditions à remplir pour que la Cena soit de plus en plus performante ont été également évoquées au cours de l’audience.

L’audience s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée nationale, Louis Gbèhounou Vlavonou et du Garde des sceaux, ministre de la Justice et de la Législation Séverin Maxime Quenum.

Laisser un commentaire

Top