Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Parti Mpl : Un nouveau président et de nouvelles orientations

Parti Mpl : Un nouveau président et de nouvelles orientations

Le parti Mouvement populaire de libération (Mpl) a tenu le samedi 3 juillet, son premier conseil national à Abomey-Calavi. Les assises ont permis aux membres du parti de définir de nouvelles stratégies dans leur combat pour la restauration de la démocratie béninoise. Par la même occasion, un nouveau bureau a été mis en place avec à sa tête Expérience Tèbè, précédemment secrétaire général du parti.

Par Raymond FALADE

Selon le président du comité d’organisation Expérience Tèbè, le Conseil national du Mouvement populaire de libération (Mpl) est l’instance légale dont la tenue périodique permet au parti « de prendre des décisions pour corriger les couacs, remembrer les cellules à divers niveaux ; départemental, communal, arrondissement et quartier de ville ». C’est aussi le moment pour le parti poursuit-il, « d’élaborer ensemble les stratégies pour relever les nouveaux défis que nous imposent les réalités actuelles de notre pays ».
Créé le samedi 21 décembre 2019 par un groupe de jeunes béninois, le Mouvement populaire de libération (Mpl) est un parti de l’opposition à la gouvernance du président Patrice Talon. Depuis sa création, les jeunes hommes et femmes membres du parti y travaillent et restent fidèles à ces orientations qui est de rétablir la démocratie béninoise mise à mal par la Rupture.
En effet, le Mpl a été créé au lendemain des élections législatives qu’il juge « exclusives » et ayant accouché un parlement « monocolore » avec des députés issus uniquement des deux partis de la mouvance présidentielle. Or, le Mpl selon Chabi Sira Korogoné avait pour objectif le renouvellement de la classe politique béninoise en donnant retraite à ceux-là qui exercent le pouvoir d’Etat depuis 1990 à la nouvelle génération. Mais cela ne pouvait être possible que par sa participation à des échéances électorales. Ainsi, avec le nouveau code électoral instituant le parrainage à tout candidat à la présidentielle, les communales de 2020 étaient un enjeu pour le Mpl. Malheureusement, il a été recalé par la Commission électorale nationale autonome (Cena) même si les membres du parti estiment que leur dossier ne souffrait d’aucune insuffisance.


Après cette étape, Chabi Sira Korogoné et ses camarades ont entrepris des démarches auprès des partis de la mouvance ayant des élus pour avoir leur parrainage, dans l’espoir de participer à la présidentielle du 11 avril dernier. Des démarches fructueuses au départ, mais qui au finish n’ont pas abouti. Un récit qui pouvait paraître comme un échec pour le Mpl et découragé les membres du parti. Mais ils restent déterminer et n’entendent pas abandonner le combat.
A travers ce Conseil national, le parti Mouvement populaire de libération a défini de nouvelles orientations pour l’atteinte des objectifs. Ainsi, les responsables ont lancé une grande mobilisation et appelé à l’union non seulement de ses membres, mais aussi celle de toute l’opposition à la gouvernance de Patrice Talon pour le rétablissement de la démocratie. Pour Chabi Sira Korogoné, cela ne peut être possible que par leurs performances aux élections législatives de 2023. C’est pourquoi, de nouvelles bases ont été donc jetées pour permettre au parti d’aller à la conquête du pouvoir.
Au terme de cette rencontre, un nouveau bureau a été mis en place avec à sa tête, Expérience Tèbè qui a été jusque-là, le secrétaire général du parti. Il remplace ainsi Chabi Sira Korogoné qui a dirigé le parti depuis sa création jusqu’à ce premier conseil national.
Il faut noter que le parti Mouvement populaire de libération a bénéficié à cette occasion, du soutien de certains autres partis politiques de l’opposition notamment, le parti Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) représenté par Salomon Odjo, qui est aussi l’envoyé du chef de file de l’Opposition et le parti Grande solidarité républicaine (Gsr) représenté pour la circonstance par son président Antoine Guédou.

Laisser un commentaire

Top