Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Patrice Talon : « Ce n’est pas parce que le mandat est à sa fin que nous sommes en train de faire des promesses »

Patrice Talon : « Ce n’est pas parce que le mandat est à sa fin que nous sommes en train de faire des promesses »

Le président Patrice Talon a repris, lundi 23 novembre sa tournée nationale dans les communes avec l’étape du Couffo. Ainsi, les communes de Lalo, Toviklin, Klouékanmè, Aplahoué et  Djakotomey ont été visitées par le chef de l’Etat en deux jours. Au cours de ce périple, il a répondu aux accusations de campagne précoce. 

Par Raymond FALADE

L’exercice n’a pas changé dans les différentes communes visitées par le chantre de la Rupture. Rendre compte à sa population des actions menées à la tête du Bénin depuis son accession à la magistrature suprême. Lesquelles actions ont permis de mettre le Bénin sur les rails du développement. À Lalo, Patrice Talon est revenu sur le bien-fondé de son engagement à lutter contre la corruption. Pour lui, on ne peut pas espérer avoir l’eau, l’électricité, les routes et autres sans vouloir lutter contre la corruption et les actes de prévarication. Les temps ont donc changé et  depuis 5 ans, au Bénin, ‹‹on sait ce qu’on veut›› s’est-il réjoui. Ce qui lui permet de dire que le Bénin a commencé à amorcer son développement.

Situation de l’Université d’Aplahoué

Dans les doléances, le maire d’Aplahoué a demandé au président Talon, la réouverture du centre universitaire de la commune. En réponse à cette préoccupation, Patrice Talon a indiqué que l’université d’Aplahoué n’a pas été supprimée. Selon ses explications, elle a été rattachée au centre universitaire d’Adjarra mais on a assisté à sa désaffection. Pour lui, l’essentiel est d’avoir des universités équipées avec de bons professeurs. Ainsi, en tant que dirigeant, l’on ne doit octroyer des choses parce que les populations le veulent mais juger de leur pertinence. ‹‹Il n’y a rien en termes d’infrastructures pour une université digne ici›› a fait observer le chef de l’état avant de poursuivre pour constater que le système est mauvais et que dans  le prochain plan de l’éducation, sur 100 enfants qui sortent 70 doivent être formés aux métiers.

‹‹Avant Noël 2022, tous nos concitoyens auront de l’eau potable››

Abordant les autres préoccupations de l’autorité communale, le président de la République a déclaré que ‹‹Les Béninois peuvent ne plus faire de doléances car la dynamique en cours a tout planifié pour que l’effort commun parvienne à satisfaire nos besoins. Cette dynamique est irréversible››.

Le chef de l’Etat a rassuré non seulement les populations d’Aplahoué mais tout le peuple béninois qu’il y aura une amélioration dans l’électrification. Ainsi, a-t-il promis, l’accès à l’eau potable sera universel au Bénin avant fin 2022. ‹‹Avant Noël 2022, tous nos concitoyens auront de l’eau potable. C’est fait. C’est en cours››, a-t-il martelé. Il en est de même pour plusieurs infrastructures.

Augmentation des bénéficiaires de la cantine scolaire

L’étape de Toviklin a été le lieu choisi par le président Talon pour dévoiler ses ambitions sur un autre de ses programmes à succès : les cantines scolaires. ‹‹D’ici la rentrée prochaine, 90% de nos enfants dans les écoles éligibles auront droit à un repas par jour contre 51% actuellement›› a-t-il annoncé. En effet, donner un repas chaud par jour aux enfants des écoles primaires est un défi relevé par le gouvernement Talon par le biais du renforcement du programme des cantines. Chacun année le gouvernent de la Rupture ne cesse de travailler pour améliorer ce programme.

Le bien-fondé de la tournée présidentielle

Accusé par l’opposition d’être en pré-campagne pour la présidentielle d’avril 2021, le président Talon a reprécisé au cours de sa visite dans le Couffo, le sens de sa tournée nationale. « Ce n’est pas parce que le mandat est à sa fin que nous sommes en train de faire des promesses. Non ! Ce sont des choses qui sont déjà là », a déclaré  Patrice Talon à Toviklin, comme pour répondre aux accusations de certaines personnes dont les leaders du parti  « Les Démocrates ».

« Ma visite est destinée à faire le point de tout ce qui a été fait dans le pays, de voir si malgré ce qui nous manque individuellement, le Bénin a progressé, de sorte que celui qui n’a encore rien obtenu puisse avoir la certitude que son tour vient » a justifié Patrice Talon.

Dans une déclaration rendue publique dimanche 22 novembre 2020, le  président du parti « Les Démocrates », Eric Houndété a accusé Patrice Talon d’être en campagne. « (…) Cette tournée qui devrait s’inscrire dans le cadre des contacts réguliers qu’un chef d’Etat doit avoir avec la population, de son pays, est en réalité pour Patrice Talon, au regard de la période choisie et des propos qu’il tient sur le terrain, un sondage d’opinion et un test de popularité en prévision des élections présidentielles de 2021. Autrement dit, c’est pour préparer le peuple béninois à l’annonce de sa candidature aux prochaines élections présidentielles que Patrice Talon est sur le terrain, croyant pouvoir une fois encore mystifier le peuple et ruser avec lui », a-t-il dénoncé. Avant lui, Nourénou Atchadé, vice-président du parti, a aussi dans une déclaration le samedi 21 novembre, qu’à travers sa tournée nationale, le président de la République «…est en train de négocier son second mandat ».

Laisser un commentaire

Top