Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Patrice Talon : ‹‹Nous devons cesser de célébrer nos travers››

Patrice Talon : ‹‹Nous devons cesser de célébrer nos travers››

Cotonou, la capitale économique du Bénin a été le point de chute de la vingtième journée de la tournée nationale de reddition de compte du président Patrice Talon. Le samedi 12 décembre, le chef de l’État a rencontré toutes les forces vives de la ville au palais des Congrès à Cotonou.

Par R. F

Dans son mot de bienvenue, le maire de Cotonou et président de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb), Luc Sètondji Atrokpo a été particulièrement élogieux vis-à-vis du président de la république pour ses réalisations dans la ville. Tant les grandes réalisations opérées par le chantre se la Rupture dans l’ensemble des 77 communes plus particulièrement dans la ville de Cotonou impressionne. Ces réalisations qui impressionnent selon Luc Atrokpo, sont entre autres le projet de construction de la voirie urbaine Asphaltage, le projet de gestion des déchets du Grand Nokoué, le projet de construction des marchés modernes et autres. De tous ces projets, Cotonou fait partie des communes ayant bénéficié de plus d’investissement de la part du gouvernement. Des efforts qui ont contribué à transformer profondément le visage de la ville. En dehors de Cotonou, le maire Luc Sètondji Atrokpo s’est également prononcé au nom de l’ensemble des 77 communes du Bénin pour remercier le chef de l’Etat pour son appui constant au processus de décentralisation en cours au Bénin depuis 2003. Il en veut pour preuve, l’opérationnalisation des 12 départements à travers la désignation de leur chef-lieu et la nomination de chacun de leur préfet. Le président de l’Ancb a également exprimé ses gratitudes au chef de l’Etat pour son appui financier qui a permis à la faitière des communes béninoises de construire son propre siège. Et pour permettre au Bénin de ne pas s’arrêter en si bon chemin dans son processus de développement, Luc Atrokpo a invité, au nom des Cotonois, Patrice Talon à continuer  la dynamique.

 

Sur le bilan de la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (Pag 2016-2021) présenté par le Directeur de la communication de la présidence Wilfried Léandre Houngbedji, Patrice Talon s’est voulu modeste. Pour lui, le vrai bilan du quinquennat se situe au niveau des réformes structurelles, politiques, économiques et sociales engagées pour jeter véritablement les bases d’un réel développement durable du Bénin.  Le Bénin, à en croire le chef de l’Etat, sera bientôt capable de régler durablement les questions de chômage, de l’adéquation formation-emploi, de la disponibilité de l’énergie et de l’eau potable en quantité et en qualité sur toute l’étendue du territoire grâce aux investissements massifs qui sont en cours dans plusieurs secteurs tels que l’agriculture, le tourisme et les infrastructures. Mais pour que cette belle dynamique puisse continuer, les Béninois doivent continuer les sacrifices consentis depuis 2016 et qui ont permis d’obtenir les résultats célébrés partout aujourd’hui. A cet effet, Patrice Talon a invité ses compatriotes à la renaissance. « Nous devons cesser de célébrer nos travers », a-t-il exhorté.

À cette étape de la tournée présidentielle, le chef de l’État a salué la capacité du peuple béninois à obtenir les résultats et progrès enregistrés au Bénin depuis bientôt 4 ans. Selon le porte-parole du gouvernement Alain Orounla, ‹‹c’est ça qui sème pour l’avenir, l’espérance de cette capacité à aller au bout des préalables du développement; à aller au bout de l’équipement de notre pays; des différentes infrastructures de tout ce qui peut faire du Bénin, un grand pays et un État moderne››.

Patrice Talon a surtout salué les réformes intellectuelles et morales du Bénin ‹‹puisque nous mettons en avant, d’autres vertus; d’autres qualités qui font l’apanage d’un grand peuple et je crois que c’est sur ces notes, que nous devons nous arrêter pour l’étape de Cotonou qui sonne comme l’apothéose des sorties du Président de la République, puisque la grande messe a été dite›› a résumé le porte-parole du gouvernement Alain Orounla.

Laisser un commentaire

Top