Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Pierre DOSSA, talent d’exception

Pierre DOSSA, talent d’exception

Dynamique. Très engagé. Il fait exception dans un Bénin où la politique est la  première obsession des jeunes. Son centre d’engagement, l’assainissement. Conscient, après ses études universitaires, il n’a point croisé les bras, espérant d’abord le miracle d’un emploi. Depuis des années déjà, ses doigts déplacent les  montagnes de l’insalubrité. Et sa bouche prêche pour dissiper l’ignorance et faire prendre conscience de la protection de notre cadre de vie. Autour de lui, il observe, sensibilise, s’implique véritablement. Qui est-il ?

Pierre Dossa, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est né le 27 novembre 1992 à Kétonou. Membre du club Aigle et du cercle des jeunes influents, le jeune du Code Intégrale DP est Ingénieur de formation en Hydraulique. Deux licences professionnelles en poche : l’une en Génie  Civil, Eau et Assainissement, option Sciences et Techniques de l’Eau (STE) obtenues en 2013 à l’Ecole Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC) ex- Collège Polytechnique Universitaire ; l’autre en Psychologie obtenue en 2014 à l’ex Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH) de l’Université  d’Abomey-Calavi pour bien communiquer psychologiquement avec la population. A moins de trente ans, Pierre DOSSA a déjà assez fourni la preuve de ses compétences. Génie Civil; assainissement du cadre de vie ; sensibilisation du  public ; Sensibilisation par l’approche IEC et CESP ; stratégie de gestion des déchets solides et liquides ; Hydraulique Urbaine et Villageoise ; Elaboration des projets Hydrauliques ;  montage des dossiers d’appel d’offres ; Alimentation en Eau Potable ; Stratégie  d’assainissement du cadre de vie; Technique de protection environnementale ; Très bon en extension du réseau d’eau, dépannage du réseau de distribution d’eau potable ; branchement d’eau, entretien du réseau d’eau potable ; Dimensionnement des réseaux d’assainissement, traitement des eaux usées; Microbiologie des eaux ; Pompes et Stations de Pompage ; contrôle des travaux…Difficile d’énumérer tous les domaines où il brille. Autant de qualités qui lui ont valu sa réussite au recrutement à la Société de Gestion des Déchets et de la Salubrité du Grand Nokoué (Sgds-GN). Seul jeune leader connu en tant qu’acteur et activiste en environnement, il contrôle avec rigueur et conscience professionnelle depuis janvier 2020, la qualité des travaux des PME au sein de ladite société.

Bien avant cette récente destination, d’autres entreprises de la place ont  expérimenté le dynamisme du jeune. Déjà en mai-novembre 2014, au cours d’un stage professionnel à la Direction régionale de la Soneb à Porto-Novo, Pierre Dossa a montré son adresse en matière de branchement, d’entretien et dépannage et au service quart pour le traitement d’eau potable par proposition d’un document d’analyse. Une immersion dans la perspective de la rédaction d’un document intitulé « Analyse du fonctionnement du système  d’alimentation en eau potable de la ville de Porto-Novo » ; travail intellectuel dont la qualité a été salué par le responsable technique de l’eau et le chef de branchement qui lui ont décerné la mention Très bien. Très apprécié par les responsables administratifs, il intègre sans tarder l’entreprise Melchisedech Sarl. Dix mois de stage professionnel d’avril 2015 à Janvier 2016 au cours duquel il fonctionna comme Chargé des dossiers hydrauliques, du montage des dossiers d’appel d’offres, des recherches de dossiers d’appel d’offres publiés et des dossiers de BTP. Un dernier second stage professionnel à l’actif de Pierre Dossa avant de prendre la présidence de CUC-Was-ONG-Bénin. Cette fois-ci de janvier 2016 à décembre 2017 au sein de Galileo Sarl où il fit valoir ses mêmes qualifications. Et c’est sans citer les formations de gestion environnementale reçues à Maesk SA et à Bolloré pour les travaux de balle coton.

Sensibilisateur, ami des médias

 Outre son implication dans sa communauté, Pierre Dossa aime aussi les médias. En eux, il trouve un moyen d’éducation efficace pour atteindre une plus large cible. Les interviews qu’il accorde ou les articles dans lesquels il est cité ne parlent que d’assainissement. Dans le quotidien ‘’Bénin Intelligent’’ dont il est par ailleurs le Directeur commercial, plusieurs pages portent régulièrement sa photo. Des titres phares peuvent être cités : ” les risques du rejet des masques souillés dans la nature » repris par ‘’La Nation Info’’, « Port obligatoire de masque : Après l’utile, le nuisible, Pierre Dossa alerte ! » (13 juillet 2020) ; « Sachets plastiques : une lutte stérile » (27 mai 2020) ; « Assainissement : 60% des eaux usées sont rejetées dans le milieu naturel sans aucun traitement » (30 mars 2019) ; « Environnement : L’assainissement n’est pas ressenti comme un besoin immédiat » ; « Un environnement dégradé ne fait qu’exacerber les conditions de la pauvreté » (30 novembre 2018) ; « La population utilise un mode de rejet inapproprié pour éliminer ses ordures ménagères ».

Grand sensibilisateur par l’approche IEC (Information-Education-Communication), Pierre Dossa a également à son actif plusieurs projets de sensibilisation par approche IEC et CESP pour le bonheur des communautés locales. A titre illustratif, en décembre 2018, il est initiateur du projet de sensibilisation intitulé : « Route sans déchets présenté » pour lequel il a été reçu au CNSR en novembre 2019 pour la  journée de sensibilisation par approche IEC et CESP sur la lutte contre le rejet des déchets liquides et solides dans les caniveaux d’eaux pluviales et sur les infrastructures routières.  Octobre 2019 : initiateur du ‘’Projet Devoir de citoyenneté pour un environnement propre et sans déchet dans la commune de Sèmè-Podji « SG-DEMEPIRC »’’. Juillet 2018 : initiateur du projet ‘‘Pollueurs Conscients’’. Janvier 2018 : initiateur du « Projet de construction d’un ouvrage d’adduction d’eau villageoise à l’Ecole primaire publique de Kétonou », pour le compte du journal Bénin Intelligent, dont la demande de financement est en cours. Décembre 2017 : initiateur du « Projet de tournoi inter-arrondissement dans la commune de Sèmè-Podji », dont la demande de financement est également en cours. 2016-2017 : initiateur du « Projet de construction de deux bâtiments « chambre à louer dans la ville de Cotonou et d’Abomey-Calavi » à l’entreprise Galileo Sarl ». En 2011-2012, il a été Rapporteur de la Recherche scientifique et technique au sein du Cercle d’action et de réflexion des étudiants en génie-civil (CARET-GC) de l’EPAC.

Reconnu et encouragé.

Au Bénin, Pierre Dossa est sans doute l’activiste environnemental le plus en  vue. Un activisme qui ne passe justement pas  inaperçu. De loin, de nombreuses personnalités et jeunes l’observent et saluent son implication inédite. D’autres n’hésitent pas à lui faire des suggestions et surtout, à souhaiter que l’Etat et les PTF l’appuient sérieusement. « En tant que activiste écologique, je pense que Pierre Dossa fait un travail remarquable dans la mesure où il mène une lutte difficile et pourtant indispensable pour la protection de notre environnement. Nous avons besoins de plus de jeunes activistes face aux défis du changement climatique », témoigne E. Rysller Dady, spécialiste en gestion et traitement des eaux, activiste écologique, vice-président CUCWAS-ONG. « Le combat de Pierre, de façon globale permet une prise de conscience commune. Nous sommes longtemps passés à côté de l’assainissement proprement dit et à travers ses actions chacun pourra cerner la responsabilité qui lui revient. Il devrait impliquer les acteurs locaux et les Ong à sa cause », lui suggère Abalot Jorguel. « Le premier impact de cette lutte est la prise de conscience de la population, acteur principal de la lutte anti-pollution puisqu’elle est l’auteur de ladite pollution. Pour que cette prise de conscience de la population soit une réalité permanente, il faudra que les approches proposées par Pierre Dossa soient mises en œuvre. L’assainissement n’étant pas le travail d’un individu, l’État a tout à gagner en accompagnant les actions du porteur de projet Pierre Dossa », relève Kiv Yémalin Adandé, technicien en eau et assainissement. « Ce serait bien si les cris de cœur de Pierre Dossa ne tombaient dans les oreilles des sourds. Cette lutte qu’il est en train de mener, ce n’est vraiment pas donné à n’importe qui. Le gouvernement doit porter son soutien à ce projet de notre frère Pierre Dossa. L’Etat pourrait également l’encourager en le soutenant financièrement, en l’aidant à trouver les PTF capables de l’accompagner dans le long terme pour la réalisation de ses projets, car c’est le long terme qui fera que cela aura un bon véritable impact. Étant un jeune déterminé et puisque le gouvernement actuel fait la promotion des jeunes, on peut aussi le placer à un poste stratégique pour lui permettre d’atteindre, d’exécuter ce projet », souhaite vivement Nice Oloufounmi, vice-présidente de l’Ong ECOFEMME.

Pierre Dossa, a eu le temps de démontrer sa détermination. Dans cette cause noble, que jamais le soutien nécessaire ne lui manque. Afin que son étoile puisse rayonner quotidiennement pour un Bénin sain et prospère.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top