Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Port autonome de Cotonou : Un remorqueur attendu pour fin juillet

Port autonome de Cotonou : Un remorqueur attendu pour fin juillet

Les efforts de modernisation en vue de la compétitivité du Port autonome de Cotonou (Pac) se poursuivent. L’institution portuaire se prépare à accueillir sous peu un remorqueur en partance du chantier naval de Damen au Vietnam.

Par Sêmèvo B. AGBON

Des deux remorqueurs en construction sur ce chantier depuis l’année dernière, l’un est entièrement achevé et déjà en route pour le Port de Cotonou. La machine a pris départ du Vietnam le dimanche 31 mai. Il s’agit d’une machine de dernière génération et de type Asd dotée d’une force de traction de 85 tonnes. Sa robustesse et sa puissance qui s’arriment parfaitement aux besoins actuels du Port de Cotonou contribueront fortement aux activités du Pac.
Vu le délai d’acheminement, le remorqueur devrait accoster à Cotonou vers la fin du mois de juillet. Débuteront ensuite les démarches de commissionnement entre les agents spécialisés du Pac, les instructeurs du constructeur et les experts du Port d’Anvers, le gestionnaire délégué. Il sera alors opérationnel pour la fin du mois d’août 2021.
Dans un communiqué, la direction du Pac a annoncé une formation à l’intention des pilotes de remorqueurs et assimilés en vue de l’appropriation des nouvelles techniques de manœuvre des remorqueurs de ce type. Ladite formation sera financée par Enabel Bénin dans le cadre de son projet Pasport.
L’acquisition de ce remorqueur est une grande première dans l’histoire du Port autonome de Cotonou. Elle s’inscrit dans le cadre d’un vaste chantier de modernisation et de rénovation des infrastructures et équipements entrepris depuis trois ans. C’est un maillon essentiel du projet n°1 du plan directeur 2021-2025, visant l’accueil en continu des navires de grandes dimensions, la réduction du temps d’attente des navires en rade, la célérité des opérations et par ricochet, l’accroissement de la productivité. Dans l’opérationnel, le Pac vient d’opérer un renforcement logistique de taille qui contribuera sans nul doute à pallier les pannes récurrentes et autres carences observées au niveau du parc des engins flottants.
Le second constructeur devra prendre départ du Vietnam courant fin juin et rallier Cotonou probablement vers fin août. Une fois les deux joyaux sur place, ils seront baptisés conformément aux usages en la matière. Les noms qui leur seront attribués alimentent déjà les supputations et suscitent à juste titre la curiosité de tous. Mais il faudra encore garder le suspens. Toutefois, les noms retenus sont puisés de l’authentique histoire de la bravoure des composantes du peuple béninois et reflètent à suffisance la grandeur et la puissance des deux appareils.

Laisser un commentaire

Top