Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Port de casque pour les passagers à moto : Une décision salutaire mais la sensibilisation d’abord

Port de casque pour les passagers à moto : Une décision salutaire mais la sensibilisation d’abord

A Cotonou désormais, « le port de casque est obligatoire pour tout conducteur et passager de véhicule à moteur à deux roues ». C’est une décision du nouveau préfet du département du Littoral Alain Orounla.

Par Raymond FALADE

Cette décision a été prise à travers un arrêté en date du mercredi 16 juin. A l’article 2 du même arrêté, « il est interdit à tout véhicule à moteur à deux roues de remorquer plus d’un passager ». Le préfet a à cet effet, instruit le directeur départemental de la Police républicaine et le commissaire central de la ville de Cotonou de veiller chacun en ce qui les concerne, à l’application stricte desdites dispositions.

Une décision salutaire mais…

Cette décision est diversement appréciée dans l’opinion publique. Pour la plupart, elle est salutaire mais il va falloir sensibiliser la population sur le sujet pendant un bon moment avant la phase répressive. Et si ce plan, le préfet n’a pas été prévoyant.
En effet, selon l’article 4 de cet arrêté, il prend effet à compter de la date de sa signature. Ainsi, signé le mercredi 16 juin, ce n’est que le vendredi 18 juin soit 48 heures après que beaucoup ont eu l’information grâce aux réseaux sociaux. Si le contrôle devrait démarrer à compter de la date de la signature de cet arrêté, beaucoup seraient déjà tombés dans les mailles de la Police républicaine. A ce jour, les Cotonois continuent de circuler comme si de rien était.
Pourtant, cette décision devrait être encouragée parce qu’elle contribuera à coup sûr à la réduction des accidents de la circulation sur nos axes routiers et pourrait aussi réduire les dégâts surtout humains. Sinon, à quoi servirait que deux individus soient sur une moto et l’un porte la casque et l’autre non. En cas d’accident, quelqu’un est-il plus exposé que l’autre ? Nous pensons que non. De fait, le port de casque pour le conducteur et le passager serait la meilleure des choses.
Cependant, une telle décision devrait être précédée d’une grande campagne de sensibilisation. Il faut amener la population à comprendre l’importance de la mesure. Le faire dans la précipitation ne saurait arranger et le préfet et la population.
En effet, dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus, chacun devrait avoir normalement son casque. De ce fait, les conducteurs de taxi moto ne peuvent pas prendre un casque et le faire porter à leur client au besoin. Ainsi, si tout le monde devrait s’approvisionner en casque, est-ce que nous en avons suffisamment actuellement au Bénin pour nous satisfaire ? A-t-on pensé à une augmentation opportuniste du prix du casque ? Au tant de questions que les autorités devraient se poser et y trouver de réponse avant la mise œuvre de la décision. La décision est certes salutaire, mais il va falloir régler au préalable un certain nombre de choses sans lesquelles l’application ne saurait être possible.

Laisser un commentaire

Top