Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Portail national des services : Les abonnés Gsm identifiés pour contrer les déviances

Portail national des services : Les abonnés Gsm identifiés pour contrer les déviances

Les modalités d’identification des utilisateurs de services de communications électroniques en République du Bénin ont été approuvées en conseil des ministres du mercredi 22 avril.

Par R. F.

Avec l’effectivité du Portail national des services en ligne, il est indispensable de procéder à une identification efficiente des usagers au regard du besoin de communiquer, sous le sceau de la confidentialité, certaines informations avec l’intégrateur dudit Portail, notamment les codes d’accès sécurisés et les notifications aux clients. Or, les incertitudes et les déviances notées dans l’utilisation des réseaux de communication électronique peuvent constituer autant de menaces auxquelles il convient d’opposer des mesures de sécurisation pertinentes. Ainsi, l’identification fiable des abonnés des réseaux Gsm participe de cette démarche et résulte de l’application de la loi portant Code du numérique.

Depuis quelques années, le gouvernement multiplie les efforts pour faire du numérique un vecteur du développement économique et social. Dans le but donc de moderniser ses prestations et dans l’optique de profiter des facilités qu’offrent les Technologies de l’information et de la communication (Tic), le gouvernement a travaillé à un Portail national des services en ligne déjà effectif. Ainsi, l’efficacité du Portail national des services en ligne, dépend largement aussi d’une identification efficiente des usagers selon le gouvernement. Car, les usagers ont besoin de communiquer, sous le sceau de la confidentialité, certaines informations avec l’intégrateur dudit Portail, notamment les codes d’accès sécurisés et les notifications aux clients. C’est pourquoi, il est nécessaire et pertinent de procéder par des mécanismes fiables à l’identification sécurisée des utilisateurs de services de communications électroniques au Bénin. Aux termes du décret qui a été adopté, il est précisé que les données collectées auprès des utilisateurs ne sont utilisées ou conservées exclusivement que pour les besoins d’identification. Toute chose qui renforce la perception que l’on pourrait avoir de la cybersécurité au Bénin.

Laisser un commentaire

Top