Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Présidentielle 2021 : Mise en garde aux fauteurs de trouble

Présidentielle 2021 : Mise en garde aux fauteurs de trouble

Les dispositions sont prises pour que la présidentielle du 11 avril prochain se déroule dans la paix et dans la quiétude. Malgré les menaces de certains individus tendant à compromettre le bon déroulement du scrutin, le gouvernement rassure la population que des dispositions sont et seront prises pour déjouer ces plans.

Par Raymond FALADE

Répondant aux questions des journalistes hier mercredi 24 février au terme du point de presse du Conseil des ministres, le ministre de la communication et de la poste Alain Orounla a rassuré que « le gouvernement prend et prendra toutes les mesures nécessaires et utiles afin de prévenir et de décourager tout acte de violence ou d’appel à l’incivisme ». Occasion pour lui, d’appeler à l’attention des auteurs de tels agissements qu’ils « répondront inévitablement de leurs actes devant les juridictions compétentes car le Code du numérique en vigueur au Bénin interdit l’utilisation des réseaux sociaux à des fins criminels ». A en croire Alain Orounla, c’est dans ce cadre que le Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a entrepris d’écouter certaines personnes dont l’activité suspecte et les agissements répréhensibles commandent qu’elles s’expliquent devant la justice. « En tout état de cause, je puis vous assurer que le gouvernement prendra toutes ses responsabilités pour rassurer nos compatriotes pour assurer un processus électoral apaisé et surtout pour sanctionner avec fermeté, tout auteur de trouble ou de violence à l’occasion de l’élection à venir », a-t-il soutenu. Alain Orounla a pour finir, exhorté les acteurs politiques et tous les Béninois à la promotion d’un comportement républicain et pacifique.

Laisser un commentaire

Top