Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Présidentielle aux Usa : Historique victoire du duo Biden-Harris

Présidentielle aux Usa : Historique victoire du duo Biden-Harris

Joe Biden. C’est le nom du nouveau président des Etats-Unis. Le démocrate a remporté les élections présidentielles du mardi 3 novembre avec au compteur 284 grands électeurs contre 214 pour son challenger le président sortant Donald Trump.

Ainsi, Harris Kamala, 55 ans et fille d’immigré, devient pour la première fois de l’histoire du pays, une femme vice-présidente à accéder à cette fonction aux Etats-Unis. Cette victoire de l’ancien vice-président de Barack Obama a traversé les frontières américaines et fait parler le monde entier. Acteurs politiques, observateurs et autres acteurs de la vie sociopolitique n’ont pas tari de mots pour dire leur satisfaction au 46e président des Etats-Unis.

 

Ils ont dit …

« Excellence Monsieur le Président-élu,

J’ai appris ce jour comme tous vos fans, la bonne nouvelle, et je ne veux pas laisser cette soirée se terminer sans vous adresser toutes mes félicitations pour votre brillante élection.

En effet, je suis très heureuse de votre arrivée à la tête des États -Unis, car je vous soutiens depuis longtemps, et je place beaucoup d’espoir en vos promesses et votre programme.

Vous proposez une politique structurée qui va certainement permettre aux Etats-Unis de remonter la pente sur le plan économique et de retrouver sa place sur la scène internationale.

Pour autant, vous avez promis à vos électeurs davantage de justice sociale, notamment pour les plus modestes, ainsi que des réformes ambitieuses et une meilleure écoute des citoyens. C’est sur ces points que j’attends beaucoup de votre combat.

J’ai conscience que votre tâche n’est pas facile, c’est pourquoi je vous adresse tous mes vœux et mes encouragements : j’ai confiance en votre équipe surtout à la Vice-Présidente élu Harris, que j’ai eu l’honneur de rencontrer en 2018, pour vous seconder au quotidien, et je suis certaine que, petit à petit, vos efforts seront couronnés de succès.

Très Haute considération

Hon. Claudine A. Prudencio

 

« Samedi 7 novembre 2020, une autre forte journée pour l’histoire et peut-être un modèle de persévérance. Joseph Robinette Biden Jr dit Jo Biden est né le 20 novembre 1942. Il a élu comme le plus jeune sénateur des Etats-Unis à 29 ans et le plus vieux président de l’histoire des Etats-Unis à 78 ans. Sur le plan personnel, il a su vaincre de sérieux obstacles familiaux : sa femme et l’un de ses enfants meurent par accident en 1972. Puis l’un de ses deux fils Procureur général meurt d’un cancer de cerveau en 2015, le second magistrat est l’objet de controverses ukrainiennes. Et voilà : il deviendra le 20 janvier 2021 l’homme le plus fort de la planète. Quelle endurance ! N’avoir jamais abandonné avec ses difficultés. Autre indication pour l’histoire, Kamala Harris 55 ans devient Vice-présidente. Pour la première fois une femme qui a passé beaucoup de temps à se battre…politiquement mais avec éthique. Procureure générale, elle a tout au long de sa carrière su briser les barrières malgré les attaques et fille d’immigrés à cette fonction aux Usa. Une femme “racistes et sexists” de ses adversaires, elle que le Président Trump lui-même n’a jamais cessé de diaboliser. Quels parcours ? Quelle volonté et quelle réussite pour vaincre les obstacles ! Mon chapeau bas à ses deux personnalités ».

Professeur François Adébayo Abiola, ancien ministre

 

Les relations Afrique-Usa, selon Hounkpè

« Je vois les relations entre l’Afrique et les Etats-Unis évoluer de trois manières. Il y aura de la continuité en ce qui concerne le commerce de façon générale (ce qui a été l’une des priorités du gouvernement Trump) et en ce qui concerne la rivalité avec la Chine et dans une moindre mesure avec la Russie en Afrique. Il y aura probablement un soutien plus ferme pour les valeurs relatives à la démocratie et aux droits de l’Homme sous Biden. Vous vous rappelez, le gouvernement Trump était pratiquement silencieux sur ces questions. À la première rencontre entre Trump et les présidents africains il n’a été que question de commerce et sécurité. Il y aura également une évolution positive en ce qui concerne l’implication des Etats-Unis au niveau du multilatéralisme. Ceci contribuera à un renforcement des moyens des institutions multilatérales et de la capacité des nations à mieux faire face aux défis globaux auxquels le monde fait face (environnement, globalisation, technologie de l’information, économie, etc.). De façon indirecte, l’Afrique en tirera profit. Les terrains sur lesquels il est difficile de dire ce qui pourrait exactement se passer concernent la présence militaire américaine en Afrique ».

Politologue Mathias Hounkpè, recueillis par Affisou Anorin

Laisser un commentaire

Top