Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Présidentielle inclusive en 2021 : « Les hommes et les moyens d’y parvenir ne font pas défaut », Patrice Talon

Présidentielle inclusive en 2021 : « Les hommes et les moyens d’y parvenir ne font pas défaut », Patrice Talon

Le président Patrice Talon a reçu, jeudi 21 janvier, les vœux des présidents d’institutions du Bénin. La cérémonie qui s’est déroulée au palais de la Marina à Cotonou a drainé les présidents d’institutions, le Corps diplomatique accrédité au Bénin et les Forces de défense et de sécurité conformément aux lois.

Par Sènankpon DOSSOU

C’est un évènement majeur pour l’actuel chef de l’État qui reçoit pour la dernière fois de son premier mandat qui finit dans quelques mois, les vœux des présidents d’institutions. Les discours ainsi que les vœux ont également tourné autour de cette actualité avec la présidentielle qui pointe à l’horizon sans oublier la pandémie du Covid-19 qui ne faiblit pas malgré les efforts consentis de part et d’autre. Patrice Talon a rappelé les dispositions prises par son gouvernement dès l’annonce de cette pandémie et qui a permis de limiter les dégâts. « Aussi avons-nous, très vite, mis en place des mesures destinées à éviter la propagation de la pandémie et, surtout, assuré la manifestation de la solidarité nationale à nos concitoyens les plus vulnérables, dont les peines ont été allégées par les différents mécanismes d’appui élaborés et mis en œuvre en urgence par les services de l’Etat » a-t-il rappelé. Mais, attention ! « l’épreuve n’est pas encore derrière nous, puisque la pandémie ne faiblit pas et de nouveaux variants du virus apparaissent ici et là. Il nous faut donc redoubler d’efforts et de vigilance pour renforcer la riposte nationale », a-t-il prévenu.

Résilience

Malgré cette crise sanitaire qui a secoué le monde entier en 2020, le Bénin n’a pas fléchi dans son élan de développement. Selon le chef de l’Etat,  « si 2020 a été, à bien des égards, une année éprouvante, il n’en reste pas moins qu’elle aura permis à notre pays de révéler davantage la résilience de son économie et le nouvel état d’esprit de son peuple››. Pour Patrice Talon, « ce nouvel état d’esprit du peuple est principalement dû à la dynamique positive que nous avons su collectivement insuffler. Portée elle-même par les réformes structurantes initiées dès 2016, cette dynamique crée une nouvelle vague d’espoir au sein de notre peuple››.

Présidentielle inclusive

Une année 2021 marquée par le défi de l’organisation d’une élection présidentielle transparente et inclusive. C’est le vœu du peuple béninois mais aussi des présidents d’institutions. Sur le sujet, le président Talon a affirmé que « les hommes et les moyens d’y parvenir ne font pas défaut ». D’ailleurs, ‹‹depuis quelques semaines déjà, les préparatifs évoluent suivant le calendrier publié par la Commission électorale nationale autonome››. Après les communales en 2020, « le scrutin à venir nous offre l’occasion d’implémenter définitivement les réformes électorales en vue du renforcement de notre nouveau système partisan›› a-t-il indiqué. Il marquera selon le chef de l’Etat, « la consolidation de l’édifice issu du Dialogue politique tenu à Cotonou en octobre 2019, pour répondre aux exigences de maturité de notre processus démocratique ». Ce qui fait dire su chef de l’État que « si 2020 aura bien été l’année du test de résilience de nos réformes économiques face aux chocs exogènes, 2021 s’annonce, quant à elle, comme celle du test de résilience de nos réformes politiques ». Comme toutes réformes, celles politiques qui déterminent les conditions de déroulement de l’élection présidentielle, appellent un effort supplémentaire de pédagogie, tant à l’égard des électeurs que des candidats a fait savoir Patrice Talon. Et de rassurer les uns et les autres que son gouvernement « veillera à ce que la période électorale ne génère pas une paralysie de l’administration, contrairement à ce qui s’observait à la veille des grandes échéances électorales ».

Laisser un commentaire

Top