Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Présidentielles 2021 : Des soutiens du duo Kohoué-Agossa prêchent la paix

Présidentielles 2021 : Des soutiens du duo Kohoué-Agossa prêchent la paix

Les divergences politiques ne doivent pas compromettre la paix, rappellent les femmes et jeunes du Couffo soutenant le duo Kohoué-Agossa. Dimanche 7 mars, ils se sont mobilisés pour exhorter à des comportements citoyens et responsables.

Par Sêmèvo B. AGBON

Des mots forts prononcés à un moment sensible. « Résolument engagées derrière le duo Kohoué-Agossa, nous invitons toutes les femmes de la 12e circonscription électorale à œuvrer pour la paix, avant, pendant et après les joutes électorales. Aucune alternance crédible n’est possible sans la paix. La paix n’est donc pas un vain mot, mais un comportement ». Telle est l’exhortation patriotique des ‘’Femmes Battantes et gagnantes de la 12e  circonscription électorale’’ à travers leur porte-parole Mathilde Lokossou.

Le Bénin marche inexorablement vers la présidentielle dont le 1er tour est fixé au 11 avril  prochain. Un acte ou un mot déplacé peut donc gravement nuire à la cohésion nationale. « Nos actes et paroles doivent refléter notre souci de maintenir le climat de paix dans le pays », a-t-elle insisté. Adresse valable pour tout citoyen, mais particulièrement pour les « sœurs du Couffo » encouragées « à être exemplaires avant, pendant et après la campagne électorale qui démarrera dans quelques jours ». Le message des femmes a été appuyé entre autres par Gisèle Kohoué et Angèle Djoko.

Du renfort pour le duo

En plus de prôner la paix, les jeunes du département du Couffo ont surtout déclaré leur charme pour le duo de la dynamique de la Restauration de la Confiance (Rlc) formé par Kohoué et Irénée Agossa. Toujours dans la même journée du dimanche 07 mars à Azovê, ils ont dévoilé leur intention de travailler pour la victoire de ces candidats dans un climat de paix. « D’une part, nous voulons montrer combien l’idée de paix est importante, aussi bien sur le plan local que national. Les deux sont aussi importants, l’un ne va pas sans l’autre. D’autre part, nous voulons montrer que les jeunes ont quelque chose à dire sur des sujets aussi précis que le retour de la démocratie. Nous exigeons un Bénin sans violence pour qu’une autre richesse naisse : la Paix dans nos cœurs.”, a déclaré en leur nom Jean Daniel Dènou, membre du Mouvement ‘’Convergence pour le développement du Couffo (Cdc).

Au soir du 11 avril prochain, les soutiens promettent au duo Kohoué-Agossa la surprise. Ils affutent déjà dans ce sens leurs stratégies.

Laisser un commentaire

Top