Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou : « Mami Dan n’est pas une divinité malfaisante »

Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou : « Mami Dan n’est pas une divinité malfaisante »

Mami Dan ! Voilà une divinité au sujet de laquelle beaucoup de préjugés et fausses idées sont répandues. Le Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou, exorciste et prêtre dans le Panthéon Vodun veut faire des mises au point pour désintoxiquer les populations. Professeur en « Connaissances ancestrales et endogènes » dont il enseigne les principes au Supérieur en Licence et Master, cet ancien professeur de français, doctorant travaillant sur le thème de recherche ‘’Principes des réalités endogènes’’, se présente comme « avocat international dans les Forces occultes pour défendre les âmes faibles des mains des malfaiteurs ». Il nous a reçus dans son couvent à Hêvié, et s’est exprimé avec aisance en digne Apoukéssi (adepte de Mami),

Propos recueillis par Sêmèvo Bonaventure AGBON

 

Bénin Int. : En quelques mots, qu’est-ce Mami Dan ?

Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou : Comme toute autre divinité, Mami Dan, lorsqu’on l’évoque ce nom crée la psychose. Les gens en ont une pensée négative. Les spéculations dans ce sens vont bon train. Mami Dan n’est pas une divinité malfaisante. Je le dis et je le réitère. Moi, je suis incarné par cette divinité. J’ai fait le couvent pour cela. Ceci dit, Mami Dan, c’est une pluralité de divinités des eaux ayant pour patronne Mami Wata. Mami Dan est donc un nom générique. Il y a aussi Avédji Dan (Serpent de la brousse). Mami Dan renvoie à la mer.

Quels sont les signes annonciateurs de cette divinité ?

Plusieurs signes permettent de se savoir d’ascendance Dan et varient d’un individu à un autre. Lorsqu’elle incarne un individu, il se verra entourer de beaucoup de serpents en sommeil, sans qu’ils ne lui nuisent; ils seront doux avec lui. Lorsque vous les voyez de façon répétitive, sachez que vous êtes d’ascendance Mami Dan. Ou vous vous voyez chaque fois dans l’eau. Toujours en sommeil, la personne de cette tendance peut se retrouver dans la brousse, cherchant en vain le chemin du retour. Lorsque vous rêvez et que vous voyez beaucoup d’escargots, c’est la même chose. On parle là de Lissa, l’escargot blanc ou n’importe lequel. Lorsque chaque fois vous vous voyez emporté dans un trou, vous êtes aussi de la même tendance. Pareil si vous vous voyez dans la mer, en train de planer au-dessus des vagues. Sans oublier aussi si vous voyez une forêt de régime de bananes, Mami Dan n’est pas loin de vous. En voilà quelques caractéristiques.

Choisit-on d’être adapte de Mami Dan ou elle vous choisit à la naissance ?

Faisons la part des choses. Originellement, on est de cette tendance Dan, même si certains choisissent de le devenir. C’est là une imitation.

La divinité elle-même peut-elle entrer en ville, et posséder comme elle veut les belles filles faibles, attirée par les perles, parfums, boucle d’oreille…? Il est colporté que Mami peut ainsi posséder. 

Il y a tout un amalgame autour de la divinité Mami. La divinité ne ”possède” pas parce que vous êtes de teint claire. Ce n’est pas une question de teint ou de couleur de peau. Je le dis à haute et intelligible voix. Il y a des signes. Les yeux, les manières de faire, les comportements de la personne renseignent si elle est de cette tendance. Ou bien, pour reconnaître véritablement si une personne est incarnée par elle, il faut consulter chez les prêtres dignes du nom.

On apprend souvent que telle fille est tombée lors d’une séance d’exorcisme, et qu’on a chassé d’elle l’esprit Mami…Dans la conscience collective Mami est une divinité de débauche, de démesure, non ?

Ce sont des spéculations. Ceux qui disent cela n’ont pas les bonnes informations. Moi je suis adepte.

Comment corriger cette mauvaise réputation, cette connotation négative. On entend même dire que Mami s’incarne dans des perles qui reconnaissables à leur brillance la nuit. 

Ce sont toujours des amalgames. D’abord, lorsqu’une personne (homme ou femme) est possédée, elle est comme une fée, très jolie. Elle aime l’élégance, la propreté, les parfums. Ce sont, effectivement, des goûts de cette divinité. Beaucoup confondent cela à la luxure. Ce n’est guère synonyme de vie de débauche. C’est donc faire preuve d’ignorance intellectuelle que de réduire l’esprit Mami à la connotation de débauche; de dire que dès qu’il prend possession l’adepte se noie dans la prostitution, les boites de nuit. Ce sont de fausses allégations. Au contraire, un adepte Mami se méfie. Elle, si c’est une femme, ne se couche pas n’importe comment avec les hommes. Si elle ne respecte pas convenablement les principes, il y a des revers. Ce sont les consultations qui déterminent si vous êtes authentiquement incarné par elle. On ne le décrète pas.

Vous voulez peut-être objecter que ce sont plutôt d’autres esprits malins qui agissent, possèdent les femmes et qu’on assimile à Mami pour la discréditer ?

Exactement. Parce que les gens n’ont pas la bonne information. Depuis les temps anciens, depuis l’Egypte ancienne cette divinité existait. Elle est insondable, c’est pourquoi les gens ne la comprennent pas. Ces actions dépassent l’entendement (éda mliman, en Fongbé). Une personne avertie comprend aisément et ne fait pas d’amalgame. C’est pourquoi nous sommes là pour éclairer les lecteurs.

Comment la représente-on ?

Comme je l’ai dit, elle est une divinité marine, un esprit insondable. Elle est représentée comme mi- femme avec une queue de poisson : corps humain jusqu’au niveau des bassins, le reste en queue de poisson. Elle est androgyne, hybride.

Dans les témoignages, certains affirment justement avoir été persécutés en rêve ou en songe par une forme exactement mi- femme mi- poisson. Pensez-vous toujours qu’il s’agit là d’un mensonge pour diaboliser la divinité Mami ?

Lorsque vous êtes incarné par cette divinité, si vous ne faites pas les cérémonies, lorsque vous ne la reconnaissez pas, elle ne vous laisse pas tranquille. Elle vous dérange, vous fait des signes. Sans raison valable vous êtes haï, vous avez des problèmes au boulot. Ou bien vous êtes aimé puis subitement vous êtes mal vu. La divinité originelle est capable de vous embrouiller ainsi. L’objectif est de vous amener à prendre conscience de votre état. Cela ne veut pas dire qu’il est un esprit malfaisant. Il vous incite, vous amène juste à  prendre conscience de ce que vous êtes.

En quoi la divinité Mami est-elle utile, quel service peut-elle rendre à l’Homme ?

Mami est une divinité protectrice. Elle protège ses adeptes. Lorsque vous faites les cérémonies appropriées vous êtes en harmonie avec elle. Le cas contraire elle essaie de vous faire des signes pour que vous vous rendiez compte qu’elle est en vous. Ce que beaucoup confondent à la nuisance. On crie au secours : Je me suis retrouvez en la mer, etc. Des forces maléfiques, des sorciers et des méchants se cachent derrière pour attribuer leur méchanceté à cet Esprit et le diaboliser. Ne suis-je pas adepte de Mami, moi ? Mais vous êtes venus m’interviewer. Est-ce que je vous ai nui ? J’ai des enfants qui sont scolarisés, je suis marié. Je vis normalement comme tout homme.

Je vais vous raconter ma vie. Il n’a pas été aisé pour moi d’avoir une vie de couple stable. Malgré que je sois Hounnon, je connaissais des déceptions amoureuses perlées. Ignorant que c’étaient des signes annonciateurs. J’ai connu des femmes très belles, très amoureuses qui étaient prêtes à m’épouser. Mais ce qui nous divisait du jour au lendemain je ne savais pas. Donc la divinité entendait par là me sortir de mon ignorance. Donc, il a fallu que je fasse les consultations pour savoir que la divinité Apouké m’incarne. Je suis Apoukéssi. C’est une divinité Mami qui aime le beau, la propreté, qui donne la richesse. Dans le même registre on retrouve : Tohossou, Dégnissou, Houèfa, Hougnon, Gbèfa… Lorsque j’ai déterminé cela, j’ai fait les cérémonies qu’il faut. Peu de temps après, celle qui m’est destinée, la divinité elle-même l’a conduite vers moi; et depuis, nous vivons heureux ensemble. Mais il a fallu d’abord que je prenne conscience et que je fasse les rituels. Je suis resté trois mois au couvent. Certains peuvent y voir de la sorcellerie. Mais, non. Ce sont nos réalités. Cessons de les diaboliser. La divinité s’était présentée à moi spirituellement et m’a dit : « Aujourd’hui tu t’es conformé, tu es en harmonie avec moi. Comme tu n’avais pas fait les cérémonies, c’est moi qui te dérangeais. Maintenant, c’est fini ! Je vais te faire venir ta femme, et vous vivrez en harmonie ». Il n’y a pas matière à diaboliser ou à redouter. On raconte n’importe quoi pour endormir, assujettir, enchainer la conscience des populations. Mais ce sont des réalités qui existent.

Quels sont les interdits quand on est incarné par cette divinité ?

L’adepte Mami Dan a tellement d’interdits. Par exemple, il est des jours où il ne doit pas approcher la femme, d’autres où il doit dormir seul. Du jeudi soir au vendredi, vous n’avez pas, par exemple, le droit d’approcher une femme ou d’avoir des rapports sexuels. Vous dormez seul, à part. C’est valable aussi bien pour la femme que l’homme adeptes. La veille du marché Tokpa moi je dois dormir seul. En dehors de cela, il y a des aléas alimentaires à respecter : vous ne devez pas manger le bœuf, crabe, œufs, le tilapia (akpavi), l’igname, légume, porc, l’alcool (sodabi, excepté en cas de thérapie), l’huile rouge, le gombo. La liste n’est pas exhaustive. Par ailleurs, éviter le bruit ; ne pas menacer quelqu’un, ni maudire, il faut être gentil avec tous.

On apprend aussi que les adeptes Mami font des enfants sous la mer. Qu’en est-il réellement ?

Non non ! C’est faux ! ce sont des rumeurs. Moi, j’ai des enfants ici sur terre comme tout le monde. Ils vont à l’école comme d’autres enfants. Ce que je dis : il faut être en harmonie avec la divinité. J’entends dire : il faut chasser Mami. On le chasse mais il est toujours là. Dans les églises importées, on a toujours chassé Mami mais l’esprit est toujours là. L’autrefois, j’ai entendu un pasteur demander à ses fidèles de venir au Stade Mathieu Kérékou avec des chicottes, qu’on va chasser Mami, que Mami c’est la sorcellerie. Quand, nous, nous entendons ces propos, ils nous font rire. Les gens sont tellement ignorants et on joue sur leur ignorance. Il faut qu’on éclaire la lanterne des populations, qu’elles sachent que Mami n’a rien de diabolique; qu’au contraire, c’est une divinité généreuse. Si vous respectez ses principes elle vous donne richesse et longévité. Mami Wata est dépositaire de la richesse sur cette terre. C’est la divinité par excellence de la richesse; pas seulement matérielle et financière. La richesse est aussi intellectuelle, la sagesse. Il faut cesser d’intoxiquer l’opinion publique. Originellement, la divinité Mami Dan n’est pas malfaisante.

Y a-t-il une limite à cette bienfaisance de Mami Wati ?

Bien sûr. C’est là où les gens ont peur. Mami est une divinité très jalouse. Si vous enfreignez à ses interdits elle peut vous punir. Quand le feu rouge s’allume en circulation et que vous ne vous arrêtez pas, la Police vous réprimande. C’est exactement la même chose.

Comment être, en tant que profane, l’époux d’une femme adepte de Mami ?

Vous devez aussi vous mettre en harmonie avec la divinité. Sinon, c’est de là qu’on dit que les femmes Mami sont sorcières, qu’elles se transforment en serpent. Des adeptes Mami sont mariés, ont leur maison.

On apprend aussi que le mari d’une femme adepte doit se coucher derrière sa femme pour ne pas faire obstruction à Mami quand elle viendra visiter son adepte.

Bien sûr. Quand elle vous incarne, vous êtes corps et esprit avec elle. L’esprit vous visite parce qu’il se reconnaît en vous. Donc si l’homme n’est pas en harmonie avec Mami, il y a comme un corps étranger qui s’interpose entre elle et son adepte. C’est pourquoi j’insiste qu’il faut être en harmonie avec elle. S’il y a réunion entre journalistes et que moi, je viens m’insérer alors que je n’ai suivi aucune formation en journalisme… C’est exactement ainsi. Donc le mari doit s’h’armoniser. Il y a des rituels pour harmoniser les deux conjoints : kplé zan, kplé alô.

L’adepte peut-il utiliser l’esprit Mami pour nuire ? On sait que l’homme est chair, pécheur. Peut-il invoquer cet esprit pour se venger… ?

Jamais ! ce n’est pas bon pour lui-même. Il connaît les interdits. Mami est une divinité de vertus, qui concourt au bien-être. Impossible de l’orienter vers le mal ou de le manipuler. Dans ce domaine, on respecte plus les principes de l’univers sinon les revers suivent automatiquement pour l’adepte qui dévie.

Mami prend-elle possession des perles, boucles d’oreille, parfum… Peut-on ”l’attraper” ou l’attirer à la maison avec ces objets ?

Bien sûr. Il y a des objets consacrés à chaque divinité qui entrent dans son identité. Dans le monde profane, lorsqu’au milieu d’un groupe de personnes, j’appelle quelqu’un par son nom, il va répondre, n’est-ce pas ? Oui, parce qu’il ne se doutera pas que je le connais. Pareillement, la divinité se reconnaît par des objets, perles ou autres. Lorsque vous n’êtes pas adepte et que, par curiosité ou ignorance vous les porter, vous attirez sans savoir la divinité. Donc, il faut savoir quelle perle, quel accessoire porter. Mais l’esprit Mami n’est pas malfaisant. Comme toute divinité Vodoun d’ailleurs.

Votre mot de la fin

Le Béninois est trop superstitieux. Nous vivons sur la peur. On crée la peur dans la tête des populations. On vit sur des préjugés qui nous jouent de sales tours. Surtout certains leaders religieux insèrent dans les consciences ce qui n’existe pas pour emprisonner les hommes. Il faut que les populations sachent que nos valeurs endogènes ne sont pas diaboliques. C’est vrai, reconnaissons-le, que des esprits malins se déguisent et se réfugient derrière pour agir ; ce sont les mauvais esprits. Leurs manifestations ne souffrent d’aucune ambiguïté chez les personnes éclairées. On confond prétendument Mami au phénomène des ”maris et femmes de nuit” (esprits succube et incube). Voilà une autre aberration !

Pour sortir du faux, il faut approcher. Sans approcher l’endogène on ne peut naitre aux belles richesses et valeurs dont il regorge. Mais le Béninois se contente de ses pensées négatives. Il se fie à ses préjugés. Et c’est dommage ! C’est aberrant et ridicule d’entendre qu’il faut chasser Mami. On ne chasse pas Mami, on vit en harmonie avec elle. Les divinités concourent à notre bien, prospérité et santé. Respectons les lois de la nature. Aimons-nous et cessons de coller nos méchancetés et haines aux Vodun, aux divinités. Merci !

Laisser un commentaire

Top