Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Prince Zédéka-Zédéka : « Le Vodoun est une spiritualité insondable, la connaissance la plus élevée »

Prince Zédéka-Zédéka : « Le Vodoun est une spiritualité insondable, la connaissance la plus élevée »

‘’10 janvier’’ fête nationale des religions endogènes. C’est un jour propice pour répondre à certaines inquiétudes sur le Vodoun. Tel est l’exercice auquel se livre Prince Zédéka-Zédéka Kanhohonou, exorciste et prêtre dans le Panthéon Vodoun, professeur en « Connaissances ancestrales et endogènes » dont il enseigne les principes au Supérieur en Licence et Master, doctorant travaillant sur le thème de recherche ‘’Principes des réalités endogènes’’.

 

Qu’est-ce que le Vodoun ?

Lorsqu’on évoque le concept ‘’Vodoun’’, nombre de personnes se demandent ce que c’est en réalité. Le Vodoun est une spiritualité insondable basée sur les principes divins universels et purement naturels dont le seul fondement est le bien-être de l’Homme. Il s’exprime par l’intermédiaire des Esprits. Par conséquent le Vodoun enseigne les principes naturels que tout homme doit respecter pour être en harmonie avec les prescriptions de Dieu (Dieu Intrinsèque de l’Énergie Universelle).

Pouvez-vous nous parler un peu des origines du Vodoun ?

Depuis les temps immémoriaux le Vodoun existe. Il est d’essence Divine immatérielle. Il apparut lorsque les hommes comprirent comment maîtriser les Éléments de la Nature.

Il y a les légendes de l’Égypte antique qui raconte la mythologie de l’apparition des Dieux de chaque Élément au moment où d’autres civilisations n’existaient même pas.

Par exemple, Neb-er-tcher, qui régnait sur toute l’étendue du monde, vivait dans le Nu, l’océan-monde. Se donnant lui-même le titre de Khrépri, “créateur”, il se créa un espace sur lequel s’établir. Il devient ainsi Ra, le Dieu soleil. En s’unissant à son ombre, il engendra Shou (l’air sec) et Tefnout (les nuages de pluie). Ces derniers s’unirent donnant à leur tour naissance à Nout (les cieux) et Geb (la Terre, Vodoun Sakpata chez nous). Shou, les sépare durant la journée. Lorsque Ra traverse le ciel mais à la nuit, Nout peut descendre se reposer sur le corps de Geb. C’est ainsi qu’ils purent enfanter Isis et Osiris, Set et Nephtys complétant ainsi ” l’Enneade ” (les neuf) vénérée dans chaque temple Égyptien.

Le Vodoun est la connaissance la plus élevée, la plus absolue et la plus divine de la philosophie naturelle, éclairée dans ses réalisations par une juste compréhension des qualités intrinsèques et ésotérique des choses faisant que la bonne solution appliquée au bon patient permet d’atteindre des résultats inattendus et admirables. (le lemegeton du Roi Salomon : 1500 av JC).

Le Vodoun est une science et un art regroupant un système de concepts et de méthodes permettant d’exercer une influence sur les émotions éprouvées par les hommes et de modifier l’équilibre électrochimique du métabolisme. Ce système est fondé sur des correspondances visant à concentrer et focaliser l’énergie émotionnelle pour modifier la circulation du sang dans le corps humain et par ricochet influencer d’autres tendances énergétiques, appartenant ou non au monde vivant, voire parfois modifier ses propres tendances énergétiques.

Le Vodoun depuis ses origines est d’essence scientifique et Divine visant à provoquer des changements pour qu’il en soit fait selon sa volonté. C’est l’orientation consciente de l’imagination et de l’attention pour atteindre, grâce à la visualisation, un but; c’est la maîtrise des coïncidences, l’augmentation des probabilités.

Ainsi donc, la pratique du Vodoun a commencé depuis l’Égypte antique au temps des Pharaons et s’est répandu dans le monde.

La pratique du Vodoun a commencé à Adja Tado, localité facilement accessible à partir du département du Mono situé au Sud du Bénin.

Quelles sont les Divinités originelles ?

Hêviosso (Dieu du tonnerre ou Dieu de la foudre); Sakpata (Dieu de la Terre ou  Dieu de la variole); Dan (Dieu des eaux) et Ogou (Dieu du fer).

Quels conseils avez-vous à donner à ceux qui diabolisent et ne croient pas au Vodoun ?

Ils n’ont qu’à savoir que le mal est partout. C’est pourquoi on dit que : “le diable est la source de revenus de l’Eglise. Sans lui, pas de paradis, pas de quête”.

Propos recueillis par Raymond FALADE

 

Laisser un commentaire

Top