Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Projet 2APAC au profit des artistes : Heureux de retrouver la scène

Projet 2APAC au profit des artistes : Heureux de retrouver la scène

Réanimer les lieux d’animation culturelle et remettre les artistes sur scène. Tel est le défi après le long moment d’hibernation imposé par la crise du coronavirus. Le gouvernement, pour y arriver a lancé le projet ‘’Actions artistiques au profit des acteurs culturels’’, initié par le ministre du Tourisme, des arts et de la Culture Jean-Michel Abimbola.

Par Sêmèvo B. AGBON

Non de se contenter seulement d’autoriser la reprise des activités culturelles et sportives, le gouvernement prend les devants de la réanimation des lieux culturels et surtout, du retour de ses musiciens sur le podium. Le projet Actions artistiques au profit des acteurs culturels initié dans ce sens, constituera une série de spectacles sur l’ensemble du territoire national pour remettre les artistes sur scène avec un cachet pour chaque prestation, et animer les espaces culturels jadis fermés pour contrer la propagation de la Covid19. L’initiative, aussi bien sociale que pédagogique, permettra aux acteurs culturels, de Logbozounkpa à Natitingou en passant par Abomey-Calavi, Cotonou, Possotomè, Porto-Novo, Missérété et Parakou pousser un ouf de soulagement.
Sans tergiverser, l’étape de Cotonou a lancé les hostilités. Vendredi dernier, plusieurs artistes phares ont tenu la capitale économique en haleine. Du grand humoriste de la jeune génération Elifaz au magicien de la tour 229, le grand podium du centre culturel Africa Sound City, a vu prester plus d’une trentaine d’artistes, toute génération confondue. Inoubliables présences remarquables de Gangbé Brass Band, All Bass, Les Teriba, Ewassaja, Faty, Cotonou City Crew, Faty, Ayodélé, Miss Espoir, Kemy, Sessimè, Nikanor, Pélagie la Vibreuse, Don Metok, Ricos Campos, Vi-Phint, Sèmèvo, Petit Miguelito, etc.
Avec l’accompagnement des orchestres, ils ont réussi à emporter Jean-Michel Abimbola et biens d’autres autorités et fans de la musique béninoise. « Ils nous ont vraiment émerveillés » a témoigné l’honorable Orden Alladatin, ayant assisté aux spectacles. « C’est une façon de vous faire un clin d’œil et vous dire que pendant ces mois de difficultés, nous avons tous les jours pensé à vous. C’est pourquoi nous avons décidé de faire travailler tout le monde, de faire ranimer les lieux d’animation culturelle et nous avons choisi d’associer l’ensemble des artistes des différents domaines », a déclaré le ministre de la Culture aux artistes. Et de souligner que l’initiative 2APAC a été prise par son ministère depuis des mois mais il se fait que c’est à la veille de la levée de la suspension des activités artistiques et culturelles que les spectacles prévus ont démarré.
Parakou et Natitingou ont eu leur dose
Le projet 2APAC, c’est tout le territoire national pris en compte. Les acteurs culturels du Nord ont donc investi, samedi 26 décembre, le centre culturel Windekpè de Rodrigue Gotovi. Face à un public très enthousiaste, les artistes musiciens sur un fond musical très épicé du groupe Cristal Band, ont égayé. Ils ont salué le Gouvernement pour cette belle initiative qui par pure coïncidence intervient comme pour matérialiser la levée officielle de la suspension des activités à caractère artistique et culturel. Le Directeur des arts et du livre, Blaise Tchetchao assisté du directeur et des cadres de la direction départementale du Borgou, a précisé que le Projet Actions artistiques au profit des acteurs culturels est une réponse des autorités en charge de la culture à l’appel des acteurs culturels confinés en raison de la crise sanitaire. De la musique traditionnelle d’inspiration moderne à world music, sans occulter juju music et Gospel music, les groupes de ballets et artistes solo ont tenu le public en haleine pendant plusieurs heures. Qu’il soit le groupe de ballet Nonsinan, K-Piten Virus, Sergent Marcus, Wilf Enigma, Koudy, Amy Mako, N’Dani Gani, Bi-Mari, Yves Blo Richard, Alpha Mim, Nana Yao, Ballet Ankouamon, Siba Franco Junior ou encore Bourous’man, ils ont tous prouvé devant le public que la situation sanitaire liée à la Covid19 ne portera pas préjudice à l’ambition du chef de l’Etat de révéler la richesse patrimoniale du Bénin.

Laisser un commentaire

Top