Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Projet de loi de finances 2023 : Les députés approuvent à l’unanimité

Projet de loi de finances 2023 : Les députés approuvent à l’unanimité

Budget de l'Etat 2023

L’Assemblée nationale a approuvé jeudi 1er décembre, le projet de loi de finances 2023. Ce projet de loi s’élève à 3 033,337 milliards de Fcfa contre 2 541, 203 milliards Fcfa en 2022, soit une hausse de 492, 134 milliards de Fcfa.

Les prévisions de recettes de la loi de finances 2023 se chiffrent à 1 840, 000 milliards de Fcfa contre 1 544, 477 milliards de Fcfa en 2022, avec une augmentation de 295, 523 milliards des recettes. A l’issue du vote, le ministre de l’Economie et des finances Romuald Wadagni a exprimé sa satisfaction et a remercié les députés qui par ce geste viennent une fois encore donner les moyens au gouvernement pour poursuivre les actions de développement en cours dans le pays.

Lesquelles actions ont impacté tous les secteurs notamment ceux de l’éducation, de la santé, des infrastructures, de l’eau, de l’énergie…

Grandes avancées

Wadagni a été très reconnaissant envers les parlementaires de la 8e législature après le vote de cette loi de finances 2023. Les réformes en cours et surtout les avancées obtenues dans maints domaines n’ont pas été possibles sans eux‚ a-t-il salué.

Dans son intervention improvisée‚ le ministre d’État chargé de l’Économie et des finances a entre autres révélé que le taux de pauvreté au Bénin est passe de 39‚7 en 2015 (Banque mondiale) à 37% cette année. Dans le secteur éducatif‚ le taux de couverture en cantines scolaires est passé de 400 mille apprenants à 1 million d’enfants couverts en 2022. Quant au secteur agricole‚ Wadagni a indiqué que‚ outre le projet asphaltage‚ plus de 7000km de pistes rurales ont aménagées‚ avec un impact positif sur la production de karité dont la collecte a atteint plus de 200 tonnes.

LIRE AUSSI: 8ème législature : Vlavonou et Cie votent le dernier budget de leur mandat 

Enfin‚ 72% de Béninois ont désormais accès à l’eau potable. Un système de gouvernance est mis en place‚ dit-il‚ pour que ces différents progrès soient durables.

Car‚ «On dit souvent que celui qui a connu quelque chose quand il le perd il est beaucoup plus malheureux que celui qui n’a jamais connu. Et donc nous veillons à ce que‚ quand nous apportons quelque chose aux populations, qu’on mette en place la gouvernance, le cadre pour que ce quelque chose dure»‚ a déclaré Romuald Wadagni. Le projet de loi de finances 2023 adopté, permettra de poursuivre actions de développement.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top