Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Prorogation du mandat présidentiel : La police sage face aux vandales

Prorogation du mandat présidentiel : La police sage face aux vandales

Des casses et des destructions, le Bénin en a enregistrées hier, mardi 6 avril. Des individus à peine conscients s’en sont pris à des biens publics. L’attitude de la police face à ces actes de violence répréhensibles a permis de déjouer le plan de déstabilisation du pays ourdi par des citoyens « en fuite » en vue de semer le chaos dans le pays.

Par Sêmèvo B. AGBON

C’est un secret de polichinelle : les opposants ne digèrent toujours pas la rallonge du mandat du président Talon décidée par les députés en vue de faciliter l’alignement des mandats et les élections générales à partir de 2026. Ils ont donc ouvertement appelé à l’insurrection en vue de le faire quitter le pouvoir par la rue après le 6 avril. En écho à ces appels, des jeunes ont engagé à plusieurs endroits du pays, des actes de violence. Bilan : la radio privée Urban FM de Parakou et le bureau de l’adjoint au maire, Charles Toko qui y est actionnaire, ont été saccagés, le pont péage de Diho également détruit sans oublier la maison d’un partisan du pouvoir, pillée ; des voies inter-Etats bloquées à la circulation et le siège de campagne d’un parti de la mouvance vandalisé. “5 ans c’est 5 ans”, “Talon dégage” ont scandé des manifestants.

La police a pu gérer cette ‘’crise’’ avec professionnalisme. Elle ne manquera donc pas de relever le défi de la sécurité en cette veille d’élection présidentielle, afin que les agissements d’une minorité instrumentalisée ne compromettent le destin de toute une nation. « On ne doit pas laisser perdurer », a en effet promis Alain Orounla, porte-parole du gouvernement.

Laisser un commentaire

Top