Vous êtes ici
Accueil > Société > Protection de la biosécurité : Une législation sur les organismes vivants modifiés au Parlement

Protection de la biosécurité : Une législation sur les organismes vivants modifiés au Parlement

En conseil le mercredi 20 mars, le gouvernement a adopté le projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale du Projet de loi sur la biodiversité en République du Bénin. Cette loi permettra au Bénin de tenir ses engagements induits par son adhésion au Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques relatifs à la Convention sur la diversité biologique. Rappelons que ce Protocole vise à assurer un degré adéquat de protection pour le transfert, la manipulation et l’utilisation sans danger des organismes vivants modifiés résultant de la biotechnologie moderne. Cette protection est d’autant plus nécessaire au regard des risques que les organismes vivants peuvent comporter pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique d’une part, et la santé humaine d’autre part, du fait des mouvements transfrontaliers.

Un verdict positif du Parlement dans ce cas permettra au pays de s’inscrire dans un cadre global de protection en matière de la manipulation et de l’utilisation des organismes vivants modifiés, fruits de la biotechnologie moderne. Par ailleurs, l’arsenal juridique du Bénin relatif à la protection de l’environnement et au développement durable s’en trouvera renforcé.

Par S. B. AGBON

Laisser un commentaire

Top