Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Quitus fiscal : Des barons de la mouvance privés du précieux sésame

Quitus fiscal : Des barons de la mouvance privés du précieux sésame

Seules les personnes à jour vis-à-vis du fisc pourront obtenir leur quitus fiscal, document important pour être candidat aux législatives 2023. La Direction générale des impôts (Dgi) est stricte sur ce principe. La couleur politique des demandeurs ne l’intéresse guère. Même si certains surtout ceux de l’opposition pensent que le refus de délivrance du quitus fiscal à certains de leurs candidats a pour but de les empêcher de participer aux prochaines législatives, la Dgi ne cesse de prouver le contraire et de confirmer son impartialité.

 

LIRE AUSSI : Législative de 2023 : Voici l’identité des candidats/suppléants de l’Up le Renouveau

 

En témoigne la publication de nouveaux noms des membres influents des grands partis de la mouvance présidentielle n’ayant pas reçu jusque-là le précieux sésame pour impôts impayés.

Lire les noms et prénoms

– Yves Edgar MONNOU (UP-R) pour accumulation de dettes fiscales : celui-ci est une des figures majeures de l’ex parti PRD aujourd’hui membre influent donc de l’UP le Renouveau.

 

Rejoignez notre forum Telegram pour ne rien rater de l’actualité. Analyses‚ enquêtes‚ exclusivité..ici👉🏿
https://t.me/+w4Ujk6EDhDc2Mzc0

 

– Elisabeth AGBOSSAGA (BR) pour accumulation de dettes fiscales. Militante de premier plan du parti, ancienne candidate à la présidentielle de 2016, elle n’est pas à jour de ses impôts et n’a donc pas eu le quitus.

– AFFO OBO AHMED TIDJANI (UP le Renouveau) pour accumulation de dettes fiscales : député de la présente législature, il n’a donc pas gagné le droit de prendre part aux prochaines législatives, sa situation fiscale n’étant pas saine.

Laisser un commentaire

Top