Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Rappel des attachés financiers dans les postes diplomatiques: La réforme de la dématérialisation a payé

Rappel des attachés financiers dans les postes diplomatiques: La réforme de la dématérialisation a payé

Les Attachés financiers Béninois dans les postes diplomatiques et consulaires ont encore jusqu’au 31 juillet pour revenir au bercail. C’est ce qui ressort du communiqué en date du jeudi 13 juin 2019 signé par le secrétaire général du Ministère des affaires étrangères et de la coopération, Hervé D. Djogbe. Ces Attachés financiers selon la correspondance adressée aux Chefs de mission diplomatiques et consulaires du Bénin seront remplacés par les Chefs de chancellerie.

Par R. F. (Stag.)

Cette mesure qui vient en exécution de la décision du conseil des ministre du 29 mai 2019 qui a mis fin aux fonctions des Attachés financiers dans les postes diplomatiques et consulaires, se justifie par les réformes engagées depuis trois ans, pour la dématérialisation des procédures. La plupart des actes accomplis par les intéressés se font désormais depuis Cotonou. Dans le même temps, certains de ces attachés financiers coûtent à l’Etat largement plus que le budget qu’ils gèrent. Ainsi, pour l’efficience de la gestion des ressources publiques, il fallait prendre la décision idoine. Le Gouvernement, dans le souci de poursuivre la rationalisation et surtout de promouvoir la qualité de la dépense publique, a décidé de faire rentrer les cadres concernés. Ils sont au nombre de 31.

Il faut faire remarquer que les agents rappelés au bercail ne perdent pas leur emploi. Ils sont fonctionnaires du ministère de l’Economie et des finances et ils seront donc redéployés dans les structures dudit ministère.

A titre de comparaison, il faut dire que certains grands pays qui ont réussi la dématérialisation, mettent déjà en œuvre cette démarche et vont même au-delà. Ainsi, des pays comme la Suède et la Finlande ont la pratique des Ambassadeurs non-résidents. Il s’agit d’ambassadeurs qui restent au pays et, depuis leur ministère des affaires étrangères, administrent les relations avec les pays où ils sont censés représenter le leur. A ce propos, ces Ambassadeurs non-résidents effectuent des voyages (3 à 4) annuellement pour faire le tour des pays qu’ils couvrent.

Cette décision qui intervient à la veille des vacances permet aux intéressés de disposer du temps pour non seulement rentrer au pays mais aussi pour inscrire leurs enfants à l’école.

Laisser un commentaire

Top