Vous êtes ici
Accueil > Culture > Rayonnement de la littérature dans l’Ouémé : Chidiaque Guézo et Donys Dofonwakou lancent “Les mercredis du conte et de la poésie”

Rayonnement de la littérature dans l’Ouémé : Chidiaque Guézo et Donys Dofonwakou lancent “Les mercredis du conte et de la poésie”

Ils sont deux enseignants de français dans le département de l’Ouémé qui se sentent interpellés par la désaffection des jeunes apprenants pour la lecture. Gbèlian Lorince Mac-Chidiaque Guézo et Yves Donys Dofonwakou veulent allumer l’amour de la littérature dans le cœur de leurs frères et sœurs. Leur trouvaille, c’est l’opération “Les mercredis du conte et de la poésie” qui dé-marre le mercredi 20 février prochain au Ceg Médédjonou. Plus de détails sur cette initiative dans le communiqué ci-dessous.

COMMUNIQUÉ

Le groupe LEE (Littérature en éveil) organise dans tous les prochains jours, des spectacles de déclamations poétiques et de contes théâtralisés dans l’Ouémé à l’intention des élèves. C’est une initiative des professeurs Gbèlian Lorince Mac-Chidiaque Guézo et Yves Donys Dofonwakou pour briser la monotonie et le mutisme qui caractérisent cette région du pays en matière d’activités littéraires.

Des voix de dissonances s’élèvent au quotidien pour stigmatiser la désaffection des élèves pour la lecture. La lecture qui jadis, était la nourriture, du moins le médicament des grandes âmes est aujourd’hui un legs délaissé. La propension pour la littérature au royaume des jeunes s’étiole. Le constat est amer et le commerce de la jeunesse avec le livre est indésirable. La rationalité technique a tout bouleversé et on a du mal à convaincre les jeunes sur les bienfaits de la lec-ture. Au regard de ce constat désobligeant, nous organisons le projet intitulé “Les mercredis du conte et de la poésie” Ce projet s’inscrit dans la dynamique de redorer le blason de la lecture et du livre.

Le choix de ces genres littéraires s’inscrit bien dans la perspective selon laquelle le conte était la première école des africains (parce que n’ayant pas très tôt connu l’écriture). Quant à la poésie, elle est un genre orphelin (aujourd’hui) et peu pratiqué par les Béninois. Alors qu’elle est un champ très artistique de la manifestation de la parole.

Ce projet vise non seulement à inciter les apprenants à lire les œuvres aux pro-grammes ou non mais encore à semer et à développer en eux les techniques de l’art oratoire. A cet effet, nous inviterons des hommes de la planche, des con-teurs professionnels et déclamateurs rompus à la tâche pour édifier les élèves. Nous avons choisi (pour le moment) trois collèges dans l’Ouémé à savoir le Ceg Médédjonou, Ceg1 Adjarra et le Ceg Koutongbe où se déroulera la phase expé-rimentale. La première saison de ce programme durera trois mois et couvrira la période de février 2019 à avril 2019 et se tiendra tous les derniers mercredis du mois dans ces collèges supra cités et de façon rotative. Elle démarre le mercredi 20 février 2019 au Ceg Médédjonou à 10 heures.

Cordialement, vous y êtes invités et nous sollicitons surtout votre accompa-gnement pour la réussite de ce projet important pour préparer la génération de demain.

‘’Tous pour le livre, le livre pour tous !’’

Renseignements :

66 32 09 70 / 96 81 59 78/94 14 35 93

Pour les organisateurs

Gbèlian Lorince Mac-Chidiaque Guézo

Laisser un commentaire

Top