Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Recrudescence des accidents en période de fin d’année : Les conducteurs d’autocars dans le viseur de Adoukonou

Recrudescence des accidents en période de fin d’année : Les conducteurs d’autocars dans le viseur de Adoukonou

Aubin Adoukonou est en croisade contre les accidents de voies publiques en cette période de fin d’année. Mercredi dernier, il s’était rendu sur plusieurs parcs de regroupement des bus de transports interurbains. Le constat ces temps-ci est que ces derniers s’illustrent par une conduite à risque sur les voies.

Par S. B. A.

Passer une fin d’année en toute sécurité sur les voies publiques. Aubin Adoukonou s’en préoccupe. Le directeur du Centre national de sécurité routière a fait une descente mercredi dernier sur plusieurs parcs de regroupement des bus de transports interurbains. L’objectif de cette descente est de rappeler à l’ordre ces conducteurs qui sont pour la plupart auteurs de plusieurs cas d’accidents sur les axes routiers en raison de leur incivisme. Aubin Adoukonou entend servir avec la dernière rigueur tout conducteur pris en infraction liée au code de la route.

Les fêtes de fin d’année se profilent déjà à l’horizon et c’est la période où la prudence en circulation doit être de mise. À Cotonou comme dans plusieurs villes du Bénin, les fêtes de fin d’année et de nouvel an que s’offrent bon nombre de citoyens tournent parfois au drame. Cette période festive rime avec les accidents meurtriers sur la route, ce qui met à mal les efforts fournis par le Cnsr afin de réduire le nombre de tués. C’est justement pour éviter cette situation que notre pays n’enregistre encore d’autres cas d’accidents en cette période de fin d’année que le directeur du Cnsr, Aubin Adoukonou a entrepris une tournée d’échanges avec les acteurs des transports au Bénin pour éclairer la lanterne des conducteurs sur les dispositifs mis en place par le gouvernement pour sévir les conducteurs indélicats.
En effet, il est fréquent de constater que les conducteurs des autocars faire de l’excès de vitesse malgré le nombre important de voyageurs qu’ils transportent. D’autres s’enivrent ou prennent des produits dopants pour empêcher la fatigue de les atteindre. La prudence et le respect du code de la route ne font pas partie des préoccupations majeures de ces conducteurs, ni des responsables des compagnies.
Pour tous ces faits constatés, Aubin Adoukonou annonce des mesures répressives strictes. Le Ministère des Infrastructures et des Transports sans aucune autre forme de procès va procéder au retrait des titres de transport aux compagnies dont les conducteurs vont se faire remarquer par la violation du code de la route. Mieux, il affirme qu’un dispositif est mis en place pour dénoncer les conducteurs qui feront l‘excès de vitesse avec des passagers à bord. « Tous ces comportements seront sévèrement sanctionnés » renchérit-il.
Le directeur du Cnsr est accompagné pour la circonstance du chef service communication et coopération, Georges Anagonou, qui a profité de cette descente pour prodiguer des conseils aux conducteurs et aux passagers. Selon lui, pour éviter ou limiter les accidents, les usagers de la route doivent être responsables, prudents et avoir une pensée forte pour l’avenir et penser à leurs familles qu’ils risquent de laisser. Il a a par ailleurs souhaité que chacun fête sans risquer sa vie et celle des autres.
Décembre est le mois de tous les risques avec le pic des accidents sur les axes routiers du Bénin, et notamment Cotonou, la capitale économique, la prudence doit être donc de mise pour des fêtes de fin d’année sans accidents.

Laisser un commentaire

Top