Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Recrutement militaire : 410 jeunes dont 51 femmes présélectionnés à Cotonou

Recrutement militaire : 410 jeunes dont 51 femmes présélectionnés à Cotonou

La phase de présélection pour le recrutement de 750 jeunes au profit de l’armée béninoise s’est déroulée le mardi 1er mars dans les 12 départements. Au total, 5.785 personnes ont manifesté leur volonté de servir l’armée de leur pays.

Par Sènankpon DOSSOU

Pour le renforcement en personnel de ses effectifs, l’État-Major à travers le gouvernement procède au recrutement de 750 personnes dont 50 sur titre dans tous les départements. L’objectif à terme est d’augmenter les capacités opérationnelles des différents corps, aux fins de garantir davantage la sécurité du pays.
La première phase de cette pré-sélection a été celle sportive. Elle évalue les aptitudes physiques des postulants. Elle a consisté en une course à pied sur 4 kilomètres pour les femmes, et 6 pour les hommes, effectuée en vingt-huit minutes maximum. Pour la crédibilité et la transparence du recrutement, le ministère de la Défense nationale a mis en place un dispositif numérique et un logiciel adapté pour éliminer toutes possibilité de fraudes.
À Cotonou, cette épreuve s’est déroulée sans incidents. 767 postulants dont 71 femmes ont entamé la ligne de départ. À l’arrivée, 410 dont 51 femmes ont été retenues pour la suite. Ces derniers comme ceux qui seront retenus dans les autres départements subiront d’autres phases. Il s’agit en l’occurrence du contrôle du diplôme (le Bepc, comme l’exigent désormais les textes de recrutement militaire) et la phase écrite où les candidats composeront dans trois disciplines notamment en dictée question classe 3ème, en mathématique classe 3ème et en civisme niveau Cm2. À cette étape, 900 candidats seront retenus sur le plan national.
Avant d’être définitivement retenus et faire partie des agents permanents de l’État, les candidats seront soumis au contrôle sanitaire ou l’aptitude médicale. Au finish, 750 seront enfin retenus pour la formation commune de base à Bembérèkè.
Il faut rappeler qu’un autre recrutement sur titre a été également lancé le mercredi 2 mars. Il concerne les départements de l’Atacora et de l’Alibori pour 450 personnes. À termes, les forces armées béninoises bénéficieront des services de 1.200 nouvelles recrues pour le compte de l’année 2022.
Le ministre de la Défense nationale, Alain Fortunet Nouatin a supervisé l’opération de présélection de ce recrutement pour le département du Littoral. Pour lui, le métier des armes est le meilleur des métiers, car sans la paix et la sécurité, point de développement. Il a fait savoir que « lorsque le K.o s’installe dans un pays, toute activité économique cesse». Ainsi, les garants de la sécurité, de l’intégrité territoriale sont les meilleurs citoyens de la nation, je le dis sans dévaloriser les autres activités »‚ a-t-il indiqué.

 

Laisser un commentaire

Top