Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Régulation des médias : Les visages de la prochaine Haac

Régulation des médias : Les visages de la prochaine Haac

Les visages de la prochaine mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) sont connus. Après l’élection des représentants de la presse par leurs pairs, l’on attendait que les nominations du gouvernement de l’Assemblée nationale. Chose faite désormais et la composition complète des membres de la Haac, 6ème mandature est connue. Ils sont au total 9 dont 3 nommés par le gouvernement à savoir Rémi Prosper Moretti, Bastien Salami et Bilikissou Ali Machiffa ; 3 autres désignés par l’Assemblée nationale que sont : Ali Camarou, Mariane Domingo et Fernand Gbaguidi. Ils viennent de s’ajouter aux trois représentants de la presse qui ont été élus par les professionnels. A savoir Armand Hounsou, Franck Kpochémè et Cécile Ahoumènou. Conformément aux textes qui régissent le fonctionnement de l’institution de régulation des médias, la Haac, le président Talon a nommé Rémi Prosper Moretti président. C’est donc lui qui succède à Adam Boni Tessi.

Par S. B. AGBON

Biographie du nouveau président de la Haac
Rémi Prosper Moretti est né en 1966 à Kandi et est père de deux enfants. Ses études primaires et secondaires successivement faites à Parakou et à Kandi lui permettront de décrocher avec brio son Baccalauréat au lycée Mathieu Bouké et d’intégrer ensuite la faculté des sciences juridiques de l’Université nationale du Bénin d’alors. Ayant eu le bénéfice d’une bourse d’études en communication, Moretti acquiert un diplôme de technicien supérieur en télécommunications avec l’option transmission numériques, puis ensuite un diplôme d’ingénieur d’état en télécommunications à Orange en Algérie. Il est spécialisé en traitement de l’information et du signal. Ce profil très intéressant a valu d’être employé à Bell Bénin communication où il était chargé du réseau Borgou/Alibori. Son parcours politique est tout aussi fulgurant et couronné de succès, dans sa commune natale Kandi, il s’est en effet, fait élire successivement comme conseiller, chef du troisième arrondissement et cerise sur le gâteau, deuxième adjoint au maire au sein du conseil communal. Très tôt mis en lumière par son investissement politique et son dévouement à la cause du développement de sa commune et déjà reconnu comme un pionnier du nouveau départ dans le Borgou /Alibori, il a été remarqué à ce titre par le Président Patrice Talon qui l’a nommé comme personnalité extérieure, membre du conseil supérieur de la magistrature depuis 2018.

 

Laisser un commentaire

Top