Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Réinventer la cité lacustre de Ganvié : Les efforts du gouvernement portent leurs fruits

Réinventer la cité lacustre de Ganvié : Les efforts du gouvernement portent leurs fruits

De 4000 à 18000 visiteurs. La Cité lacustre de Ganvié draine du monde depuis que le gouvernement du président Patrice Talon a décidé d’investir dans la mise en œuvre du projet de réinvention de cette cité historique considérée comme la Venise de l’Afrique. De la réhabilitation de l’embarcadère d’Abomey-Calavi, vitrine de la cité lacustre, aux différentes infrastructures en construction dans la commune de So-Ava, pour la mise en tourisme de Ganvié, le Gouvernement y investit plus de 80 milliards de francs CFA. Des efforts qui ont commencé à porter leurs fruits avec l’amélioration des services offerts aux visiteurs grâce à la nouvelle règlementation.

Quid de la réglementation…

Le ministre du Tourisme, de la culture et des arts, Jean Michel Abimbola, accompagné d’une délégation de la direction générale de l’agence ANPT et des autorités communales d’Abomey-Calavi et de So-Ava, s’est entretenu en fin de semaine écoulée, avec les responsables des différents organisations intervenants dans le circuit de découverte touristique de Ganvié. Face aux représentants des associations des propriétaires de barques, des transporteurs, des guides accompagnateurs, le Ministre Abimbola a souligné l’investissement colossal du Gouvernement dans les différents projets de reconstruction de Ganvié avant de revenir sur la nouvelle règlementation qui entre en vigueur pour la professionnalisation du secteur. En effet, autrefois considérée comme une activité traditionnelle qui emploie des acteurs de tous genres, le guidage touristique a été au coeur de plusieurs actions du Gouvernement dans le cadre de la mobilisation des ressources humaines qualifiées pouvant contribuer à rendre la destination Bénin plus attrayante. Ainsi, pour offrir des services de qualité aux touristes et surtout leur donner l’envie de revenir sur la destination, le Ministère en charge du tourisme a décidé d’une nouvelle réglementation des différentes activités touristiques exercées dans le circuit. Pour le cas de Ganvié, les conclusions des différentes séances d’échange entre l’autorité ministérielle et sa suite et les différents acteurs avaient été traduites en arrêtés dans le but d’améliorer l’activité touristique sur la cité lacustre. Lesdits arrêtés sont relatifs notamment à la réglementation de l’organisation commerciale de la visite touristique des sites lacustres et assimilés au Bénin, les horaires des visites touristiques et les tarifs applicables sur les sites lacustres de Sô-Ava.

 

LIRE AUSSI : Électrification des arrondissements de Ganvié 1 et 2 : La lumière au profit de 2 856 habitats

 

À la séance du vendredi dernier à l’embarcadère d’Abomey-Calavi, la délégation ministérielle a expliqué les tenants et les aboutissants de la nouvelle règlementation qu’il convient de vulgariser davantage selon la promesse du Ministre, pour permettre aux différents acteurs de mieux s’en approprier. Ce qui in fine, permettra non seulement d’offrir des services de qualité aux touristes, de mettre fin aux pratiques d’escroquerie des visiteurs mais aussi et surtout de faire bénéficier l’activité touristique aussi bien aux acteurs, à l’État central, aux collectivités territoriales qu’à la communauté.

Source : PFCom MTCA

Laisser un commentaire

Top