Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Relations sino-béninoises : Vers une coopération plus riche et élargie (100 000 000 Yuans pour des projets phares)

Relations sino-béninoises : Vers une coopération plus riche et élargie (100 000 000 Yuans pour des projets phares)

100 000 000 de Yuans. Telle est l’assistance financière que la Chine apporte au Bénin. L’accord a été signé, lundi 24 juin, entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbenonci et son homologue chinois, Wang Yi en marge de la Réunion des coordonnateurs de la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération Sino-africaine. Occasion pour les deux autorités de s’engager pour une coopération plus riche.

Par Sêmèvo B. AGBON

Selon les termes de l’accord, cette assistance financière est destinée au financement de quelques projets de développement que les deux parties retiendront consensuellement. A travers ce geste, a indiqué Wang Yi, la Chine affiche sa détermination à développer avec le Bénin, des relations d’amitié et la promotion d’une coopération économique et technique, gage de développement. Un tel cadre pourrait être bénéfique pour la construction du nouvel aéroport international du Bénin, l’adduction d’eau potable et l’électrification rurale, autant de projets phares que le gouvernement du président Talon compte réussir coûte que coûte, a réaffirmé Aurélien Agbénonci. Le ministre chinois des Affaires étrangères a été rassurant lors des discussions avec son homologue. Le Bénin, a-t-il soutenu, reste un pays propice pour la Chine. Tout en félicitant alors le gouvernement béninois pour les réformes courageuses engagées, Wang Yi a annoncé que les relations sino-béninoises connaîtront davantage d’amélioration.

Le Bénin est satisfait de sa coopération avec la Chine, a avoué le Chef de la diplomatie béninoise qui a donc exprimé les reconnaissances du pays. Et de souhaiter ensuite l’élargissement de ladite coopération à d’autres secteurs. La voir s’ouvrir par exemple au secteur privé dans un mécanisme de partenariat gagnant-gagnant ou encore, voir les villes du Bénin et les provinces de Chine dont Yunan entrées en coopération… Ce sont des chantiers qui ont été débattus par les deux autorités en attendant leur approfondissement lors de la visite que le ministre Chinois Wang Yi effectuera bientôt au Bénin.

A propos de la Réunion des coordonnateurs

(Initiative ‘’la ceinture et la route’’ : Volet social de l’amitié)

La réunion des coordinateurs est la plateforme chargée de veiller à la mise en œuvre efficace et efficiente des actions de suivi du Sommet de Beijing. Tenu en septembre 2018, ledit Sommet constitue en effet une étape cruciale dans les relations entre la Chine et l’Afrique. En ce sens qu’il a redéfini les bases de cette coopération orientée vers la construction d’une communauté de destin. Le Plan d’action Beijing « 2019-2021 » adopté lors de ces assises introduit de nouvelles mesures dans la coopération sino-africaine, notamment huit initiatives majeures accompagnées d’un soutien financier de 60 milliards de dollars.

C’est pourquoi les deux parties estiment qu’un véritable engagement de leur part est gage de la concrétisation efficace de ce Plan. Dans ce sens, elles se sont engagées à travailler en synergie pour la mise en œuvre des actions de suivi du sommet et à coopérer étroitement dans le cadre de l’initiative « la ceinture et la route », puis à approfondir et porter plus haut la coopération sino-africaine afin de bâtir une communauté de destin Chine-Afrique.

Lors de la réunion du 25 juin, trois résolutions ont été dès lors prises par les coordinateurs de la Chine et des 53 pays africains et la Commission de l’Union africaine en charge de la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing. Il s’agit primo, de poursuivre et renforcer l’orientation stratégique de la construction d’une communauté de destin Chine-Afrique, secundo de mieux coordonner les politiques et les mécanismes aux niveaux bilatéral et multilatéral et enfin, de renforcer la synergie en matière d’exploitation du marché de développement des projets de coopération et de soutien intellectuel.

Il sera donc dégagé de cette Réunion des coordinateurs, les grandes conclusions qui permettront au gouvernement béninois de poursuivre ses négociations avec la Chine afin de tirer le meilleur profit de ce partenariat, sur la base du plan d’actions de Beijing, a indiqué le ministre Aurélien Agbénonci. Était intervenue à la fin de la Réunion, la signature de l’Accord de coopération Chine-Bénin à travers l’initiative dénommée « la ceinture et la route » dont le deuxième forum s’est déroulé en avril 2019. Axée sur le principe « consultation-coopération-et bénéfice pour tous », cette initiative permettra la réalisation de projets à grands impacts sociaux, marque de l’amitié sino-béninoise et pour l’avènement de la communauté de destin tant souhaitée.

Soulignons que le Forum sur la coopération sino-africaine, vieux de 19 ans est le mécanisme par lequel la Chine s’emploie à développer et à renforcer sa relation avec ses partenaires africains. Le mécanisme évolue et se développe en tenant compte des aspirations des pays africains. Ce qui justifie la tenue des forums et autres rencontres consultatifs.

 

Laisser un commentaire

Top