Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Religion : « Malgré son mépris en France, le culte des ancêtres Egungun est dans sa splendeur au Bénin et au Nigéria »

Religion : « Malgré son mépris en France, le culte des ancêtres Egungun est dans sa splendeur au Bénin et au Nigéria »

Les réactions à propos de l’exposition des parements d’Egungun au « Château Vodou » en France continuent de pleuvoir. Des autorités traditionnelles après analyse, sont parvenues à la conclusion que « Malgré son mépris en France, le culte des ancêtres Egungun est dans sa splendeur au Bénin et au Nigéria ».

 

DÉCLARATION DE PRESSE DES INSTITUTIONS DES CHEFFERIES TRADITIONNELLES DU BÉNIN

Contexte Général

Le Bénin partage son originalité avec le Nigéria voisin. Avec ses réformes et sa politique culturelle, le Gouvernement du président Patrice Talon a impacté positivement les pays africains qui prennent exemple sur notre pays le Bénin. La vénération des revenants reste une pratique culturelle et cultuelle séculaire qui n’a rien perdu de son originalité. Tout le monde sait que les peuples africains s’éveillent et s’accrochent à leur tradition. C’est dans ce contexte que des photos de certains pagnes circulent sur la toile.

Galvaudée par certains fils du continent africain, en France comme en Allemagne, les Yoruba du Bénin et du Nigéria restent toujours coller à leurs ancêtres tutélaires qui sont dans l’au-delà avec le Très-Haut.

Analyse des faits

Les Sages et gardiens de la Tradition africaines, ont ouvert une enquête autour du Sujet. C’est ainsi que dans leurs investigations ils sont parvenus à tirer des leçons suivantes sur la base de certaines informations qui leurs sont parvenues notamment, venant d’une délégation du Syndicat National des Médecins Intellectuels Traditionnels et Assimilés du Bénin (Sy.Na. M.I.Tra.A.B )

  • Quelques membres de l’organisation vivant en France se sont portés sur les lieux de l’exposition

A Strasbourg, “le premier musée du vaudou en Europe” ladite délégation a fait le constat de ce que les tenues exposées dans le musée en question ne ressemblent même pas aux accoutrements des Kuvitͻ ou des Egungun du Bénin ou du Nigéria. La délégation a aussi constaté que les insondables auxquels toutes les créatures de Dieu sont destinées et qui caractérisent les accoutrements des Kuvitͻ n’existent pas à travers des “vêtements” exposés.

2-Toutes les informations réunies révèlent qu’il s’agissait d’une exposition des pagnes qui n’ont aucun pouvoir spirituel ni mystique. Ce constat a été renforcé lorsqu’une équipe de nos institutions traditionnelles a mis en œuvre des travaux en dimension sur la base des formules des ancêtres Béninois qui permettent de découvrir des énergies réelles “Yêhwé, Vodou, esprits” dans la matière. Ces derniers ont toujours constaté que les pagnes qui ont été exposés ne contiennent aucun esprit, Vodou ni Yêhwé. Donc, cette exposition, c’est du vent. Mais il est possible que ceux qui ont exposé ces pagnes fassent probablement du faut bruit autour aux fins d’attirer la clientèle vers leur “magasin ou musé”. De toutes les manières, ils sont les seuls à savoir les motivations réelles de leurs actes et actions.

3-En réalité les tenues qui ont été exposées avaient leur place dans de magasin de vente de pagne, parce que justement c’est dans les magasins ou boutiques qu’on vend les pagnes ou des tenues.

4- Nous insistons, tout ce qui s’est passé ces derniers jours autour d’une exposition de pagnes de revenants ressemble à une scène de théâtre mal ficelée.

5-Il est de notoriété publique que Egungun du Bénin ou de l’Afrique gît dans sa demeure éternelle vêtu de son accoutrement mystique bardé d’énergies Vodou. Les accoutrements d’Egungun ne sont pas dans un musé tel que les gens sont en train de le situer. Il s’avère aussi que certains Français sont à la recherche de leur Egungun qu’ils tentent de faire révéler au monde.

6-Les revenants dits Egungun sont au Bénin et au Nigeria dans leur rôle de protection des filles et fils de leurs communautés respectives.

7-Les énergies Vodou africains sont dans les couvents, forêts sacrées, dans les palais des autorités traditionnelles et coutumières et non pas dans les musés ou magasins en France.

Pour conclure

MALGRÉ SON MEPRIS EN FRANCE, LE CULTE DES ANCÊTRES EGUNGUN EST DANS SA SPLENDEUR AU BENIN ET AU NIGÉRIA

Les Institutions des Chefferies lance un appel vibrant aux traditionalistes et aux peuples Béninois à rester serein et vigilant pour ne pas se laisser distraire par ceux qui créent de faux événements dans le sens de banaliser notre culture.

 

Cotonou, le 18 mai 2021

 

Ont Signé :

Sa majesté Dada Houdégbé Kokpon, Président du Conseil Panafricain des Autorités Traditionnelles et Coutumières (Cpatc)

Sa Majesté Dada Adandozan Ayadokoun, 8ème Monarque de la dynastie Royale de Danxomè

Sa Majesté Nikoué Kpatakpatakou, Président de l’Association des Rois du Mono-Couffo

Sa Majesté Dansou A. Gazozo, Autorité Traditionnelle et Coutumière des chefferies de Folly Gbogbo.

Laisser un commentaire

Top