Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Livre saint du Vodun : Dada Houncassoudonon publie une esquisse

Livre saint du Vodun : Dada Houncassoudonon publie une esquisse

L’aube d’une ère nouvelle - Dada Houndadjo Houncassoudonon Ahinadjè

Doter la religion Vodun d’un livre saint. C’est une idée ambitieuse, impensable à la limite hilarante que Dada Houndadjo Houncassoudonon Ahinadjè a pris au sérieux et tient à réaliser. L’occupant du Palais royal de la cité sainte et historique d’Agomè (Bohicon) a publié dimanche 9 octobre au cours d’un webinaire « L’aube d’une ère nouvelle », l’esquisse des écritures saintes de la croyance Vodun à paraître.

 

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

 

Le lancement de « L’aube d’une ère nouvelle » a été un vrai événement. Il a mobilisé plusieurs curieux et des dignitaires du Vodun. Les échanges ont duré plus de deux heures. Le webinaire a été suivi aussi bien au Bénin qu’à l’international, notamment en Haïti et aux États-Unis. Ce qui a nécessité un service de traduction assuré par Marie Guillaume depuis les États-Unis. Aux côtés de l’auteur dans l’enceinte du palais à Bohicon, se sont réunis une vingtaine de dignitaires parés de leurs accoutrements sacerdotaux.

 

LIRE AUSSIInculturation dans l’Église et colère du monde du Vodun : Regard d’un théologien wesleyen Béninois

 

« L’aube d’une ère nouvelle », fort de 31 pages est le fruit de trois décennies de recherches. Comme son nom l’indique, il « tient lieu de l’esquisse du vrai document repère, le livre saint de la croyance Vodun », explique l’auteur Dada Houncassoudonon. Sa rédaction est dictée par la volonté d’ « unifier » le langage de la religion Vodun. « Sans l’unification du langage d’une croyance donnée, cette croyance ne peut jamais avoir de la valeur », martèle Dada Houndadjo Houncassoudonon Ahinadjè.

L’aube d’une ère nouvelle - lancement
Des dignitaires du Vodun suivent sur un ordinaire le webinaire de lancement de l’esquisse, Bohicon. Photo Josué Tchokponhoué

« L’aube d’une ère nouvelle » comporte une préface. La première de couverture porte le symbole sacré du ‘’Houn’’ et du Hounhoué Houncassoudo au milieu. Vers le bas est inscrit la citation « Un peuple qui ignore son identité culturelle n’a pas d’avenir ».

À l’intérieur de « L’aube d’une ère nouvelle » sont développés 64 points. Dans leur ensemble, ils ont vocation entre autres, à restituer la vérité aux sujets de la croyance Vodun, à déconstruire des préjugés et à vulgariser les grandes valeurs qu’elle véhicule. L’auteur n’occulte pas les maux dont souffre cette croyance. Ces maux sont imputables à divers acteurs ; à commencer par les garants, dignitaires du Vodun eux-mêmes, sans oublier les politiciens, les artistes… » Associations fantômes, marchands d’illusion… la critique de Dada Houndadjo Houncassoudonon Ahinadjè n’a presque rien épargné.

Au total, « L’aube d’une ère nouvelle » montre que le Vodun est une croyance à part entière.

 

LIRE AUSSI: Dada Houndadjo Houncassoudonon Ahinadjè : « Doter la religion Vodun d’un livre saint signifie unifier son langage » 

Laisser un commentaire

Top