Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Rencontre ministre Adidjatou Mathys et centrales syndicales : Le gouvernement rassure sur la revalorisation des salaires

Rencontre ministre Adidjatou Mathys et centrales syndicales : Le gouvernement rassure sur la revalorisation des salaires

La ministre du Travail et de la Fonction publique Adidjatou Mathys a rencontré jeudi 10 mars, les trois confédérations syndicales représentatives que sont la Csa-Bénin, la Cstb et la Cosi-Bénin. Le seul point inscrit à l’ordre du jour de cette rencontre est relatif à la revalorisation des salaires annoncée par le gouvernement à la fin du mois de décembre 2021.

Par Raymond FALADE

La question relative à la valorisation des salaires au Bénin n’est pas une fausse promesse. L’attente est longue certes, mais le gouvernement y travaille a rassuré jeudi, la ministre du Travail et de la Fonction publique Adidjatou Mathys. Selon le point de la rencontre fait par Paulette Hangbé Dossa, 3ème Secrétaire générale adjointe de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) et secrétaire de séance, la ministre a indiqué que les travaux du comité mis en place à cet effet sont presque achevés et les travailleurs seront informés des résultats d’ici quelques semaines. Pour cela, elle a invité tous les travailleurs à la patience.
D’autres questions ont été abordées, à la demande des confédérations invitées. Entre autres, la question des arriérés de salaires, le blocage des avancements, les dossiers des reversés de 2008, le dialogue social, l’application des résultats des élections professionnelles.
Sur la question des arriérés de salaires, Adidjatou Mathys a pris acte de l’exigence des Confédérations pour un règlement entier des arriérés de salaires. Ce sujet, informe la secrétaire de séance, sera débattu par la grande commission chargée des négociations gouvernement/centrales syndicales. Quant au blocage des avancements, notamment pour les travailleurs ayant déjà atteint l’échelon 11 et qui doivent bénéficier d’avancement jusqu’à atteindre l’échelon 15, le ministre a signalé que la loi portant statut général de la Fonction publique est en relecture. À l’en croire, c’est ce qui bloque les avancements, rapporte Paulette Hangbé Dossa. Sur le dossier des reversés de 2008, la ministre du Travail et de la Fonction publique a fait le point du traitement de leurs dossiers. Elle a fait savoir que seuls 167 dossiers sont encore en souffrance pour défaut ou absence de diverses pièces ou pièces non conformes. La situation des aspirants au métier d’enseignant n’a pas été occultée au cours de la rencontre.
Malgré les assurances d’Adidjatou Mathys, la Confédération des syndicats autonomes au Bénin (Csa-Bénin) estime que « c’est une séance qui n’apporte pas de plus-value dans l’efficacité du dialogue social et qui ne montre pas vraiment que les urgences exprimées par les populations et les travailleurs en particulier peuvent rapidement trouver solution ».

Laisser un commentaire

Top