Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Renforcement du Système national d’intégrité : Un plaidoyer des Osc bientôt adressé à la Criet

Renforcement du Système national d’intégrité : Un plaidoyer des Osc bientôt adressé à la Criet

Dans le cadre du projet « Action concertée entre la Société Civile et la Justice pour le renforcement du Système National d’Intégrité au Bénin », le Consortium Social Watch Bénin- Centre Afrika Obota – Fondation Ciadic-Gl a, avec l’appui financier de l’Union Européenne à travers le Projet d’Appui à la Justice, organisé les 12 et 13 novembre 2019 dernier à « Princesse Hôtel » de Bohicon, un atelier d’élaboration d’un document de plaidoyer à l’endroit de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet). Était présente à cette rencontre, une trentaine d’Organisations de la Société Civile intervenant dans les domaines de la Gouvernance et du droit.

Permettre aux populations en général, et aux acteurs de la société civile en particulier d’être informés non seulement de la façon dont la lutte contre la corruption est organisée au Bénin mais aussi pour s’imprégner des résultats des actions entreprises par l’Etat en la matière afin de jouer pleinement leur partition dans le renforcement du Système National d’Intégrité (Sni).

Par Armand D.

Après avoir été informés du contexte du projet notamment les faibles scores obtenus par les piliers de la justice et de la société civile au terme de l’évaluation du Système National d’Intégrité (Sni), les participants ont eu droit à deux communications qui ont servi de base aux travaux en groupes. En communication introductive, le Chef du projet, Bonaventure Kiti, dans un souci de montrer combien la société civile doit pouvoir aider la justice à renforcer le Sni, a partagé avec les participants la méthodologie de l’évaluation Sni, les résultats de l’Evaluation Sni en ce qui concerne la société civile, les recommandations de l’évaluation Sni pour la Société Civile et enfin le plan d’action Sni Société Civile.

Quant à la seconde communication présentée par Abel Gbetoenonmon, membre du conseil d’administration de Social Watch Bénin, les participants ont été entretenus sur le plan d’action de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption au Bénin. Il a également indiqué les trois niveaux de redevabilité des Osc à savoir : à l’interne, à l’endroit des partenaires et enfin à l’endroit des bénéficiaires avant de souligner les limites juridiques du contrôle citoyen de l’action publique. Pour finir, il a évoqué le dilemme de la société civile face à l’effectivité de l’indépendance de la justice. Pour lui, il est très important de ne pas faire une confusion entre la lutte politique et la lutte contre la corruption. C’est après cette communication que les participants ont été répartis en groupes pour identifier les atouts et les contraintes de la Criet d’une part, les tendances lourdes et les incertitudes critiques qui pèseraient sur elle avant de formuler des solutions alternatives.

Laisser un commentaire

Top