Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Répression des infractions liées au genre : Une loi révolutionnaire au Parlement

Répression des infractions liées au genre : Une loi révolutionnaire au Parlement

Promotion et protection de la femme. Au Bénin‚ on passe des mots aux lois qui soutiennent et consolident les actions entreprises. Dans ce sens le gouvernement a annoncé mercredi 29 septembre‚ avoir transmis à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, le projet de loi portant dispositions spéciales de répression des infractions commises à raison du genre et de protection de la femme en République du Bénin.

Par Sêmèvo B. AGBON

Le nouveau texte de loi soumis aux députés‚ définit les mécanismes de prévention, de détection et de répression des infractions basées sur le genre‚ renseigne le relevé du conseil des ministres. L’atteinte des objectifs exige la modification de certaines lois. Il s’agit du Code pénal, du Code de procédure pénale, la loi sur l’embauche et le Code des personnes et de la famille. Lesquelles retouches‚ justifie le gouvernement‚ «visent particulièrement l’introduction, dans ces textes, de dispositions favorables à l’écoute judiciaire des victimes, à leur prise en charge et leur protection. Elles instaurent, par ailleurs, la mise en place d’un fichier national des personnes condamnées pour des infractions commises à raison du genre». Dans la même optique‚ la Criet verra se conférer une nouvelle compétence‚ celle de connaître des Infractions liées au genre. A cet effet‚ le projet prévoit la création d’une chambre de jugement desdites infractions. Sans oublier la prérogative accordée à l’Institut national de la Femme (Inf), d’ester en justice et de se porter partie civile en vue de la répression des Infractions commises à raison du genre.

Laisser un commentaire

Top