Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Résilience aux chocs sanitaires : Le Bénin tire leçons du Covid

Résilience aux chocs sanitaires : Le Bénin tire leçons du Covid

Le Bénin a organisé du 27 au 29 octobre à Cotonou, un colloque international sur la population. Cette première édition a porté sur le thème : « Mécanisme de résilience aux chocs sanitaires dans les pays en développement : cas de la Covid-19 ».

Par Raymond FALADE

Ce colloque a réuni professeurs d’université, partenaires techniques et financiers, décideurs à divers niveaux, experts et chercheurs. Pendant trois jours, les acteurs de ces différents organismes ont présenté des communications assorties de recommandations concrètes pour résister aux chocs sanitaires dans les pays en voie de développement comme le Bénin et particulièrement face aux dégâts du Covid-19. En dehors des communicateurs sur place, d’autres experts sont également intervenus sur la plateforme ”zoom” en direct du Ghana, de l’Italie et des Etats-Unis.

Parlant des recommandations, elles ont été présentées par le président du comité d’organisation, le directeur général des politiques de développement du ministère du Plan et du développement Cyriaque Edon. Dans sa présentation, il a indiqué que les réponses actives à la pandémie sont les mesures basées sur les transferts monétaires, les subventions en eau-électricité, la distribution des vivres et la construction des fonds de solidarité. Sur ce, il a été proposé de finaliser le registre unique du programme de protection sociale et le rendre plus exhaustif et opérationnel;  mobiliser les fonds supplémentaires notamment externe pour la protection; et de densifier les efforts nationaux en cours pour accroître l’offre et l’accessibilité de l’enseignement à distance avec un focus sur   les investissements en matière d’électricité et d’équipements. Pour la mise en œuvre de ces recommandations, les ministères des Affaires sociales et de la microfinance, du Plan et du développement, de la décentralisation, du numérique et de la digitalisation, de l’énergie et ceux des trois ordres de l’enseignement ont été sollicités.

Gestion du Covid-19

Les participants à ce colloque ont reconnu à l’unanimité que le Bénin a bien géré cette pandémie. Les panélistes ont aussi reconnu l’accompagnement de la société civile dans le respect des gestes barrières comme un défi à relever. A cet effet, il a été recommandé de poursuivre les interventions pour le respect des mesures barrières, mobiliser toutes les compétences pour faire face à une éventuelle deuxième vague de la pandémie, renforcer les plateaux techniques des formations sanitaires, améliorer l’affectation du plan du personnel soignant et développer la recherche. Toujours dans le cadre de la lutte contre la pandémie, les communicateurs ont recommandé à l’Etat béninois de promouvoir la médecine traditionnelle.

La pandémie du coronavirus est intervenue dans un contexte particulier où le Nigéria a fermé ses frontières avec le Bénin. Les panélistes ont souhaité que le Bénin poursuive ‹‹les réflexions pour améliorer ses relations économiques et commerciales entre les deux pays à l’effet d’une bonne participation du Bénin aux commerces intra africain››.

Clôturant le colloque, le directeur de cabinet du ministre du Plan et du développement Alastaire Alinsato a salué et remercié les participants ainsi que les communicateurs pour les pertinentes recommandations.

Il a promis ‹‹rendre compte fidèlement à qui de droit›› avant de rassurer que ces recommandations seront prises en compte pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Laisser un commentaire

Top