Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Retour des béninois en cavale, paix et réconciliation : La Forra fait le point des actions menées

Retour des béninois en cavale, paix et réconciliation : La Forra fait le point des actions menées

La Force royale pour la réconciliation en Afrique (Forra) a animé un point de presse le mardi 7 septembre au siège du cabinet Médjico à Cotonou. Au menu de cette sortie médiatique, le point des actions entreprises pour faciliter le retour au pays des compatriotes vivant actuellement à l’extérieur pour diverses raisons et de la réconciliation nationale.

Par Gloria Mingnissè AGOSSOU (Stag.)

Tout a commencé par l’intervention de Lucien Medjico, secrétaire général de la Forra qui a présenté les multiples actions menées par l’organisation. Il a indiqué que dans le souci de la promotion de la paix au Bénin, la Forra a parcouru plusieurs institutions de la république. Entre autres, le Médiateur de la république, le Conseil économique et social (Ces), la Cour constitutionnelle ainsi que le parti Bloc républicain (Br). A chaque étape de leur rencontre, le président de la Forra Dada Aglimanssè Gbèhinto et ses membres ont plaidé pour le retour au bercail des filles et fils du Bénin en cavale pour diverses raisons. « Les réactions des présidents des institutions de la république parcourues ont été bonnes », a apprécié le secrétaire général de la Forra, Lucien Médjico. Il a fait savoir que chacune des personnalités rencontrées se sont montrées aussi préoccupées par la question de la paix. Lors de l’audience à la Cour constitutionnelle, la Forra a demandé l’aide du président Djogbenou pour le règlement des graves problèmes avec la république, car l’heure a sonné pour se parler et s’écouter. « C’est parce que les hommes ne se parlent pas qu’ils se font la guerre », a-t-il justifié. Au président du parti Bloc républicain, la Forra a indiqué que la « vie est un calendrier » et que des moyens doivent être trouvés pour permettre aux personnes qui vivent misérablement à l’extérieur de rentrer. Le secrétaire général a notifié que dans cette « lutte méthodiquement irréversible » qu’il n’y aura que l’autoroute de la paix et de la réconciliation qui comptera. En se rendant auprès de ces personnalités, la Forra dirigée par Aglimanssè Gbèhinto n’a cessé d’implorer l’indulgence du président Patrice Talon. Son pardon sera sans doute le début du dégel de la situation économique et sociale que traverse le pays.

Laisser un commentaire

Top